Mardi 24 octobre 2017
NASDAQ : 6586.8262 42.2271   nasdaq0.64 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

76 % des Français sanctionnent les sites web défaillants

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Antoine Robin le 10/10/2012 - indexel.net
 
Sites-web-defaillants

Les internautes estiment que la qualité des sites web ne s’est pas améliorée depuis cinq ans. La majorité sanctionnent les entreprises dont le site ne fonctionne pas correctement.

 

Alors que les français sont de plus en plus dépendants du web – achats, banque, formalités administratives, informations, etc. – 76 % d'entre eux sont régulièrement gênés par des sites défectueux. C'est ce que révèle une étude réalisée par l'hébergeur 1&1 Internet auprès d'un millier d'internautes.

Plus d'un tiers des Français déclarent qu'ils ressentent régulièrement de la colère, de l'inquiétude ou du stress face à un site web défectueux. La lenteur de chargement des pages web (50 % des cas) est la principale cause d'insatisfaction, suivie par l'inaccessibilité pour cause de maintenance (38 %), des sites web qui ne fonctionnent pas correctement ou sont incomplets (36 %), des adresses web qui ne mènent nulle part (28,5 %) et des fonctions de recherche qui ne donnent aucun résultat (17 %). L'aspect qui engendre le plus d'inquiétude est le doute qui pèse sur les transactions en ligne, doute ressenti par 33 % des internautes.

La concurrence en profite

Paradoxalement, alors que les technologies web ont particulièrement évolué depuis cinq ans, près de six internautes sur dix notent des écarts de fiabilité. Et seulement 23 % estiment que la qualité des sites web s'est améliorée ces cinq dernières années. La majorité (52 % des Français) est plus critique envers les sites web défaillants qu'il y a cinq ans. Cette mauvaise qualité est directement sanctionnée par les consommateurs : 68 % d'entre eux décident en effet d'aller voir la concurrence et de ne plus avoir recours aux services d'une entreprise à cause de son site web s'il s'est avéré défaillant.

"Les sites web peu fiables donnent une image négative des entreprises, toutes tailles confondues. Il apparaît clairement que face à un site défectueux, les consommateurs vont ailleurs. Le plus surprenant, c'est la proportion d'internautes qui ne reviendront pas. Les entreprises doivent garder ce point à l'esprit et s'appliquer à maintenir des sites web bien conçus, fonctionnels et reposant sur des infrastructures et une vitesse d'hébergement particulièrement fiables", conclut Olivier Mauss, CEO de 1&1 Internet.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages