Mardi 12 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

90 % de l’énergie consommée par les datacenters est gaspillée

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Marie Varandat le 03/10/2012 - indexel.net
 
Energie-consommee-datacenters-gaspillee

Malgré des progrès, le Green IT peine à se faire une place dans les centres de données. Amazon, Facebook et Google sont pointés du doigt par le New York Times.

 

Selon une enquête publiée par le New York times, les datacenters éparpillés à travers la planète consommeraient trente milliards de watts d'électricité, soit l'équivalent de la puissance de trente centrales nucléaires... et 90 % de cette énergie serait gaspillée. Systèmes redondants pour faire face aux imprévus, serveurs surdimensionnés pour les pointes de trafic, rejets de gaz d'échappement des générateurs de secours... sans oublier tous les moyens mis en place pour refroidir les systèmes qui ont tendance à chauffer. Les causes sont globalement connues et les datacenters de la Silicon Valley figureraient sur la liste rouge des pollueurs identifiés par le gouvernement américain.

Des progrès difficiles à mesurer

Pour mener à bien son enquête, le quotidien américain a déployé les grands moyens en s'appuyant sur des documents administratifs fédéraux ou encore des obtentions de permis pour installer des générateurs électriques qui ont permis d'identifier la localisation de certains datacenters. La masse d'informations ainsi collectée a été recoupée par des centaines d'interviews menées auprès d'employés, anciens employés ou partenaires des datacenters, sans oublier les informations récupérées auprès des centrales électriques. En effet, pour des raisons de sécurité ou de compétitivité, les propriétaires de datacenters ne dévoilent pas la localisation de leurs installations et se gardent bien de donner une description des moyens utilisés. Difficile dans ces conditions d'établir un état des lieux précis. 

Le cloud pourrait apporter une solution

Mauvais élève cité par le quotidien, Amazon aurait par exemple enregistré 24 violations sur trois ans dans le nord de l'état de Virginie en matière de non-respect des règles environnementales. Egalement cités dans l'article parmi les entreprises faisant des efforts pour réduire leur consommation d'énergie, Facebook et Google sont néanmoins pointés du doigt avec une consommation de respectivement 300 millions de watts et 60 millions de watts. Selon les experts interviewés, bien que les technologies soient disponibles, les propriétaires se font tirer l'oreille avant d'opérer des évolutions qui pourraient se retourner contre eux d'un point de vue technologique ou financier.

Souvent perçu comme une source de rationalisation, le cloud computing (notre dossier cloud computing) pourrait être la solution à ce problème écologique. De plus, ses technologies favorisent une meilleure adéquation des moyens aux besoins. Mais là encore, les avis sont très partagés. De fait, beaucoup d'entreprises n'auraient pas encore réellement saisi l'intérêt de ces technologies et feraient du cloud computing comme on fait des datacenters. Les plus pessimistes vont même jusqu'à dire que le cloud n'intervient que dans l'exécution des applications alors que le fond du problème serait le stockage des données, leur masse et les moyens nécessaires pour les conserver ne cessant d'augmenter de façon exponentielle.

Consulter l'enquête du New York Times

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages