Lundi 23 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Apple : pas si « secure » que ça !

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Marie Varandat le 05/09/2012 - indexel.net
 
Apple-securite

L’essor d’Apple, y compris en entreprise, a un revers de médaille : la taille du parc est désormais suffisante pour que les hackers s’y intéressent… de très près !

 

Parmi les avantages fréquemment cités par les afficionados de la pomme, la sécurité figure toujours en bonne position. Pas d'écran bleu ni de virus à tout va comme chez ces malheureux utilisateurs de PC (comprenez Microsoft). C'est vrai que quand on représente moins de 10 % du parc, on a moins de chance d'attirer les foudres des pirates qui préfèrent investir leur énergie à bon escient.

La rançon de la gloire

Mais la roue tourne ! Apple prend sa revanche. Leader sur le marché des smartphone et des tablettes, la pomme pénètre le territoire de l'entreprise comme le démontre toutes les études. En d'autres termes, pirater du Mac pourrait devenir plus juteux et l'avenir dira si les solutions d'Apple sont vraiment plus sécurisées que celles de Microsoft ou de Google avec Android.

Là, tout de suite, on peut en douter au regard de la multiplication des messages sur internet sur les solutions – easy – pour pirater les SMS d'un iPhone. Pas besoin de chercher longtemps, une vidéo sur YouTube vous explique comment faire... Pire encore, la faille du système d'exploitation permettrait à une personne mal intentionnée d'usurper l'identité d'un tiers et d'envoyer un SMS en faisant croire qu'il provient d'un autre expéditeur. Mise en évidence par le célèbre hacker français connu sous le pseudonyme de Pod2g, cette faille a également été notée par le cabinet de sécurité informatique Veracode, ce dernier soulignant les risques d'attaque de type « d'ingénierie sociale ». 

Une seule solution : limitez votre univers à Apple !

Rapide mais lapidaire, la réponse d'Apple est sans appel : c'est la faute au protocole PDU exploité par les SMS. Il suffit d'utiliser la messagerie 100 % Apple et ses « iMessages » pour se protéger de ce type d'attaques. Une solution idéale dans un monde idéal où tous les utilisateurs de téléphones mobiles sont – comme il se doit  –  équipés d'appareils Apple. Car n'oublions pas que les iMessages ne fonctionnent qu'entre appareils Apple. En d'autres termes, la réponse d'Apple n'en est pas une. D'autant plus que rien ne prouve que la protection des iMessages de la pomme soit à l'épreuve des vers, Apple restant très opaque sur l'utilisation du protocole de chiffrement SSL.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages