Jeudi 27 avril 2017
NASDAQ : 6025.23 0.27   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Apps mobiles : la suprématie d’Apple confirmée

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Antoine Robin le 27/02/2013 - indexel.net
 
Suprematie-apple-confirmee

La croissance du marché des applications mobiles pousse les éditeurs et les fournisseurs de contenus à adopter le modèle du freemium.

 

Selon le cabinet d'analyse Berg Insight, les mobinautes du monde entier ont téléchargé 60 milliards d'applications en 2012, soit deux fois plus que l'année précédente qui établissait déjà un record à 29,5 milliards d'apps. Et ce n'est qu'un début. À ce rythme, les mobinautes devraient consommer 108 milliards d'applications en 2017, soit plus de 12 applications en moyenne pour chaque terrien.

Malgré la faible valeur des applications sur le marché grand public, de l'ordre de quelques dizaines de centimes à quelques euros maximum, le chiffre d'affaires des éditeurs d'applications et de services mobiles a lui aussi presque doublé, passant de trois milliards d'euros en 2011 à 6,4 milliards d'euros en 2012. Il devrait croître de près de 16 % dans les années à venir pour atteindre 10,6 milliards d'euros d'ici cinq ans.

Pour l'instant, les revenus des éditeurs proviennent essentiellement de la vente des applications, de la vente de fonctionnalités supplémentaires ou de niveaux de jeu supplémentaires (achats in-app), et des abonnements attenants aux logiciels (mises à jour, flux de données, etc.).

Repenser l'architecture des applications

Confirmant une étude de Forrester Research et le point de vue des experts français du domaine, c'est avant tout le catalogue d'Apple qui génère des revenus (notre article Les internautes prêts à acheter du contenu en ligne). Avec 62 % des téléchargements, plus de 500 000 logiciels différents et 3,4 milliards d‘euros de chiffre d'affaires en 2012, l'App Store concentre à lui seul plus de 50% des revenus mondiaux. Berg Insight estime qu'aucun acteur ne sera en mesure de détrôner Apple dans les cinq prochaines années. À côté, le Google Play et le Windows Phone Store (100 000 applications) font pâle figure.

Cette croissance régulière du marché des applications mobiles bouleverse en partie la façon de concevoir les logiciels et les offres de contenus. Avec de tels volumes, les entreprises doivent en effet accepter le modèle du freemium qui consiste à donner (ou presque) l'application pour vendre des fonctionnalités supplémentaires ou le flux de données à valeur ajoutée.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages