Mercredi 18 octobre 2017
NASDAQ : 6623.6567 0.3477   nasdaq0.01 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Atom S1200 : Intel veut contrer les processeurs ARM pour serveurs

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 19/12/2012 - indexel.net
 
Puce-intel

En divisant par trois l’empreinte thermique de ses puces pour micro-serveurs, Intel reprend une longueur d’avance sur les puces ARM et son concurrent AMD, notamment dans les domaines de la physicalisation et du cloud computing.

 

Pour lutter contre la concurrence d'AMD et des processeurs ARM sur le marché des serveurs, Intel vient de lancer une nouvelle gamme de processeurs Atom à très basse consommation (nom de code Centerton) dont l'empreinte énergétique a été divisée par trois.

Destiné aux fermes de micro-serveurs des nuages informatiques, l'Atom S1200 est un SoC (Système on Chip) gravé en 32 nanomètres. Architecturé autour de deux cœurs physiques cadencés entre 1,6 GHz et 2 GHz, il peut piloter jusqu'à 8 Go de mémoire vive DDR3. Malgré ces mensurations plutôt impressionnantes, l'Atom S1200 affiche une empreinte thermique (TDP) de seulement 6,1 Watts, contre 17 Watts pour le Xeon le moins énergivore.

Physicalisation et cloud computing

Cette très faible empreinte thermique est particulièrement intéressante pour la physicalisation (notre article Physicalisation : l'anti-virtualisation) car elle permet d'augmenter la densité. Intel promet jusqu'à 1120 cœurs dans une baie en standard. On est encore loin des 2 800 cœurs physiques par baie du projet Moonshot de HP (notre article

Intel destine également le S1200 au cloud computing (notre dossier cloud computing) avec le support des instructions 64 bits et VTX (accélération de l'exécution des machines virtuelles) et la prise en charge de la mémoire vive à correction d'erreur (ECC).

Lutter contre les processeurs ARM

La gamme Atom S1200 est déclinée en 3 modèles - S1220, S1240 et S1260 - dont le TDP varie de 6,1 à 8,5 Watts et le prix de 54 à 64 dollars. De quoi proposer des micro-serveurs complets pour moins de 100 dollars. C'est d'ailleurs le cœur de la démarche d'Intel : proposer le meilleur ratio puissance / TDP / prix pour lutter efficacement contre les processeurs ARM, notamment les Cortex-A15 et les prochains modèles d'AMD. Selon IDC, les processeurs ARM ont déjà grignoté 2% du marché des puces x86 et pourrait doubler leurs parts de marché d'ici 3 ans.

 

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages