Jeudi 19 octobre 2017
NASDAQ : 6624.22 0.56   nasdaq0.01 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Bientôt un protocole Ethernet à 1 Tb/s

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 12/09/2012 - indexel.net
 
Protocole-ethernet-1tb

La technologie Next Speed répond à la croissance exponentielle des besoins en bande passante, notamment au sein des centres de données.

 

Compte tenu de l'évolution des usages (vidéo, Big Data, physicalisation, etc.), le débit actuel des réseaux filaires Ethernet (10 Gb/s) ne sera bientôt plus suffisant. Selon le groupe de travail "Higher Speed Study Group" (HSSG), le trafic des réseaux informatiques double tous les 18 mois. Si bien qu'il devrait être multiplié par un facteur 10 à 100 entre 2005 et 2020. La demande pour des débits filaires plus importants est criante dans les datacenters. En 2011, 17 % étaient équipés de ports 10 Gb/s. Mais ils seront 59 % en 2014, date d'entrée en vigueur des futurs protocoles Ethernet à 40 et 100 Gb/s qui prendront alors la relève.

Réduire le coût des composants

Pour prendre une longueur d'avance sur cette loi de Moore, l'Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE) vient de lancer deux nouveaux groupes de travail qui planchent sur des évolutions du protocole Ethernet à 400 Gb/s et 1 Tb/s. Baptisée "Next Speed", cette technologie est complémentaire des futurs protocoles 40 et 100 Gb/s. En effet, pour que chaque serveur d'une baie fonctionne à 40 ou 100 Gb/s, il faut que le débit global en entrée et en sortie de baie soit largement supérieur.

Comme dans le domaine des microprocesseurs, l'IEEE compte sur la parallélisation pour atteindre de tels débits. Plutôt que d'utiliser un seul câble en cuivre comme aujourd'hui, ce qui est physiquement impossible (il serait trop lourd et peu flexible) mais aussi trop coûteux, l'association propose une étape intermédiaire : IEEE 802.3 Interim Meeting. Il s'agit, à moyen terme, de coupler 16 connexions Ethernet 25 Gb/s pour atteindre le premier palier de 400 Gb/s. Cette étape intermédiaire permettra de fiabiliser le couplage des connexions et de réduire progressivement le coût des composants électroniques associés

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages