Mercredi 13 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Big Data : des entreprises peu concernées, des prestataires à l’affût

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Marie Varandat le 07/06/2012 - indexel.net
 
Big-data-entreprises-peu-concernees

Focalisées sur les données structurées internes, les entreprises ne voient pas la gestion du Big Data comme un atout pour leur compétitivité alors que les prestataires en ont fait une priorité pour les deux prochaines années.

 

La gestion des informations fait désormais partie des priorités des décideurs. Enjeux ? D'abord exploiter les données existantes dans l'entreprise, ensuite les fiabiliser par des processus de traitement et de qualité. C'est du moins ce qu'il ressort de l'étude "De l'information à la prise de décision : nouveaux modes d'accès et d'analyse pour la performance du business", réalisée par le cabinet d'analyses Markess International en avril 2012 auprès de 200 décideurs, au sein d'entreprises privées et d'organisations publiques, et de 40 prestataires du marché. En soi, l'information est déjà déroutante : avant d'exploiter les données, on pourrait en effet imaginer que les décideurs chercheraient à les fiabiliser. Pourtant, pour 44 % des décideurs interrogés, l'exploitation est bien l'un des trois premiers enjeux liés à la gestion de leurs informations, devant la qualité qui, elle, ne concernerait que 37 % d'entre eux.

Le Big Data n'est pas une priorité

Plus déconcertant encore, seulement 14 % des décideurs placent le Big Data dans les trois premiers enjeux de gestion de l'information alors que la majorité des prestataires en ont fait leur priorité pour les deux années à venir. Les prestataires sauraient-ils quelque chose que les entreprises ignorent ? L'étude ne le précise pas mais toujours est-il que le phénomène Big Data n'est pas perçu comme un atout pour la compétitivité de leur entreprise par les décideurs interrogés. Pour la majorité d'entre eux, la gestion des gros volumes de données non structurées se résume essentiellement à "des nouveaux investissements et politiques de stockage et d'archivage".

Autant dire que si près d'un tiers des décideurs ont conscience du potentiel analytique entraîné par l'augmentation du volume des données, la majorité préfère rester concentrée sur les informations structurées internes. Et ce afin de bâtir une stratégie d'optimisation de la compétitivité de leur entreprise via une meilleure prise de décision.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages