Jeudi 14 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Blocage des pubs : Free crée la polémique

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Marie Varandat le 09/01/2013 - indexel.net
 
Free-polemique

En bloquant la pub sur tous les périphériques connectés à sa box, Free a généré un tollé, démontrant qu’un simple prestataire d’accès pouvait mettre à mal les modèles économiques de géants du web tels que Google.

 

Que serait le Web sans la pub ? Cette question, c'est Free qui vient de la poser, faisant couler beaucoup d'encre après le blocage automatique de certaines publicités, notamment celles de Google. La fonctionnalité introduite à l'occasion d'une mise à jour de la Freebox Revolution impactait tous les périphériques connectés à la box de quatrième opérateur téléphonique français. Ce qui n'a pas manqué de provoquer un tollé des régies publicitaires mais également des éditeurs et de manière générale de tous les acteurs du Web, la majorité des modèles économiques reposant au moins en partie sur la publicité.

Une prise de conscience

Selon certaines sources, Free chercherait à faire pression sur Google pour qu'il contribue aux investissements sur son réseau, la participation des services Web au financement des réseaux des prestataires d'accès étant une source de conflit depuis des années. D'ailleurs, la tension entre Google et Free n'est pas foncièrement nouvelle puisque des négociations, chapeautées par l'ARCEP, étaient déjà en cours entre les deux belligérants, les abonnés de Free se plaignant de ralentissements sur les vidéos diffusées sur YouTube, site détenu par Google.
Jeudi dernier, Free a pris des mesures radicales qu'aucune entreprise n'avait osé prendre avant elle, démontrant ainsi qu'un simple prestataire pouvait à tout moment, et finalement assez simplement, saboter le modèle économique du web et plus particulièrement celui de Google.

Une menace prise au sérieux

Quelques jours plus tard, le 7 janvier, Free faisait machine arrière : avant une rencontre avec des éditeurs de sites web, des régies publicitaires et la ministre déléguée à l'Économie numérique, Fleur Pellerin, le prestataire a décidé de ne plus filtrer la pub. Mais le programme est toujours là, l'option n'est pas désactivée et Free peut recommencer à tout moment. La menace est prise au sérieux et l'Association française des éditeurs de logiciels et solutions internet (AFDEL) n'a pas attendu pour réagir dans un communiqué, indiquant son attachement à la neutralité d'internet et au respect des modèles et des activités de ses membres.

Au passage, l'association appelle le régulateur à prendre les mesures pour que la maîtrise des infrastructures ne conduise pas à filtrer abusivement des contenus et à proposer en définitive aux citoyens internautes une vision et une utilisation altérées d'internet. En attendant, l'initiative de Free aura marqué les esprits et probablement ouvert de nouvelles perspectives. Indépendamment des bras de fer entre prestataires d'accès et fournisseurs de services, il existe très probablement quelque part des internautes qui cocheraient bien cette case « naviguer sur le Web sans être pollué par pub »... 

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages