Lundi 11 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

BYOD : le support informatique défaillant

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Marie Varandat le 23/01/2013 - indexel.net
 
Byod-support-informatique-defaillant

Les responsables informatiques auraient-ils baissé les bras face au phénomène BYOD ? C’est la question que l’on est en droit de se poser si, comme l’affirme l’étude de Dell, deux sur trois ne le maîtrisent pas.

 

À défaut d'être enthousiastes, « de nombreux responsables informatiques envisagent sereinement le Bring your own device (BYOD) », selon une étude de Dell réalisée auprès de 250 responsables informatiques travaillant au sein d'entreprises de tailles variées et issues de différents secteurs d'activité. Une affirmation qui soulève plus de questions qu'elle n'apporte de réponses au regard des résultats de l'enquête. En effet, que signifie « envisager sereinement » ? Que les réseaux sont prêts ? Que les systèmes ont été adaptés ? Que l'entreprise peut apporter les mêmes services et appliquer les mêmes politiques de sécurité et de gestion aux terminaux mobiles personnels qu'au reste du parc connecté au système d'information ? À la lecture de l'étude, la réponse est clairement non : un tiers seulement des équipes de support informatique seraient en mesure de prendre en charge les nouveaux équipements, donc de détecter et de venir à bout des problèmes qui pourraient se poser. 

Accepter ou subir... n'est pas gérer

L'étude estime en effet que 67 % des équipes de support IT ne sont pas capables de maîtriser les équipements issus du BYOD (tablettes et smartphones personnels) : 32 % ne savent pas les prendre en charge, 18 % ne peuvent pas et 15 % s'y refusent tout simplement. Pourtant, la majorité des entreprises interrogées (65 %) estiment avoir une excellente ou une assez bonne visibilité sur les problèmes IT contre seulement 14 % qui avouent le contraire. Dans ce contexte, il n'est donc pas impossible « qu'envisager sereinement » signifie finalement que les responsables informatiques ont choisi la politique de l'autruche concernant le BYOD, laquelle, comme on le sait, n'a jamais fait disparaître un problème, pas plus qu'elle ne le règle.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages