Mardi 17 octobre 2017
NASDAQ : 6626.679 3.0962   nasdaq0.05 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Cloud computing : les entreprises séduites par la réduction des coûts

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 18/11/2011 - indexel.net
 
Cloud-computing-reduction-couts

L’informatique en nuage séduit d’abord par sa capacité à mutualiser les ressources pour réduire les coûts. Mais les grandes entreprises ne sont pas encore prêtes.

 

Selon l'étude Cloud Index réalisée auprès de 81 entreprises françaises de plus de 2000 salariés par le cabinet d'analyses IDC pour le compte de VMware, Accenture et EMC, 72 % des grandes entreprises françaises estiment que le cloud computing peut leur apporter une vraie valeur ajoutée. « La majorité des sociétés ne voient plus la virtualisation des environnements critiques comme quelque chose de dangereux ou de bloquant. Elles n'hésitent plus à virtualiser les environnements de production et des applications très critiques pour les métiers » constate Stéphane Marchini, responsable de l'entité Data Center France d'Accenture.

Pour la majorité des grandes entreprises (67 % à 71 % selon leur taille), l'adoption du cloud computing est d'abord synonyme de mutualisation des ressources IT internes. Encore frileuses vis-à-vis des nuages publics, elles envisagent surtout le cloud computing comme une initiative venant chapeauter les efforts déjà consentis en termes de virtualisation.

La réduction des coûts informatiques est le premier facteur d'adoption de l'informatique en nuage (55 % des répondants), devant la recherche d'une plus haute disponibilité (49 %) et d'une meilleure capacité à monter en charge (48 %). En adoptant cette architecture, les entreprises recherchent également plus de réactivité. « Aujourd'hui, plusieurs semaines voire plusieurs mois sont nécessaires pour mettre en œuvre un nouveau serveur. L'objectif du cloud est de réduire à quelques heures ou même quelques minutes la mise à disposition d'un serveur » rappelle Stéphane Marchini.

Malgré cet intérêt pour l'informatique en nuage, la plupart des grandes entreprises ne sont pas encore prêtes. Seulement 44 % d'entre elles disposent d'un catalogue de services. « La gouvernance et l'automatisation sont les deux prochaines étapes clés pour la majorité des entreprises » note Stéphane Marchini.

Au-delà des aspects techniques, l'intérêt du cloud computing est de pouvoir refacturer précisément en interne les prestations du département informatique et de proposer aux clients internes un paiement à l'usage pour les inciter à réduire leurs dépenses de fonctionnement. Des progrès devront également être réalisés dans ce domaine puisque moins d'une grande entreprise sur dix (7 %) est capable de refacturer en interne les services proposés par le cloud privé de l'entreprise.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages