Dimanche 22 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Cybercriminalité : 25 pays simulent une attaque DDoS

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 10/10/2012 - indexel.net
 
Cybecriminalite-attaque-ddos

Une attaque informatique visant tout un continent est désormais crédible. L’Europe s’entraîne donc à y réagir en réalisant un test grandeur nature sur 25 pays.

 

Après une première expérience réussie en 2010, l'Union européenne vient de mener une deuxième simulation d'attaque informatique de très grande ampleur. Baptisée Cyber Europe 2012, ce test grandeur nature a monopolisé 400 experts en sécurité informatique dans 25 pays qui ont dû faire face à plus de 1 200 incidents informatiques distincts au cours d'une simulation d'attaque par déni de service distribuée (DDoS). L'exercice devait notamment permettre aux centaines d'experts de tester leur capacité à mettre au point une contre-attaque concertée.

Aucune entreprise ou administration n'a été visée directement car la simulation s'est appuyée sur un système autonome qui reproduit les caractéristiques et le comportement des infrastructures critiques. Des experts de l'Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l'information (ENISA) présenteront une "analyse à chaud" des premiers résultats de l'exercice dans les prochains jours, tandis qu'un rapport contenant les principales conclusions sera publié avant la fin de l'année.

Des millions d'euros de dommages

"C'est la première fois que des banques et des opérateurs internet participent à un exercice de lutte contre les cyberattaques organisé à l'échelle européenne", a indiqué Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne. "Une telle coopération est essentielle, étant donné que ces attaques sont de plus en plus fortes et de plus en plus perfectionnées. Travailler ensemble, au niveau européen, pour maintenir l'internet et les autres infrastructures essentielles en état de fonctionner : voilà le but de cet exercice" a-t-elle expliqué.

La Commission européenne s'intéresse de près au sujet car elle estime que des attaques répétées contre les sites web publics et les systèmes informatiques de grandes banques européennes provoqueraient des perturbations de grande envergure pour des millions de citoyens et d'entreprises en Europe, ainsi que des millions d'euros de dommages pour l'économie de l'UE. Or, cette menace est de plus en plus crédible. En 2011, les attaques sur le web ont augmenté de 36 %. Les incidents ayant eu des conséquences financières ont quadruplé entre 2007 et 2010, passant de 5 % à 20 %.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages