Mercredi 22 novembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Décisionnel : 90 % des données des entreprises sont inexploitables

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 02/11/2011 - indexel.net
 
Donnees-entreprises-inexploitables

Les infrastructures décisionnelles des entreprises ne sont plus dimensionnées pour analyser des quantités toujours plus importantes de données, à 80 % non structurées.

 

L'humanité a produit environ 1,3 milliard de Go de données numériques en 2010, soit plus que la totalité des informations produites par l'homo sapiens entre la préhistoire et 2003. IBM met en garde les entreprises contre ce déluge informationnel en invoquant une nouvelle  "loi" de l'informatique : "plus la puissance de calcul des ordinateurs progresse et plus les entreprises deviennent bêtes." En 2011, "les entreprises les plus chanceuses sont capables d'analyser 7 % de leurs données tout au plus", a expliqué Jeff Jonas, directeur scientifique du département Entity & Analytics chez IBM, lors du salon Information on Demand (IOD) qui se tenait la semaine dernière à Las Vegas. Dit autrement, 90 % des données du système d'information de l'entreprise ne permettent pas de prendre des décisions.

Pour IBM, la capacité à faire parler ces données en temps réel est cruciale pour rester compétitif. L'éditeur cite une étude interne selon laquelle les entreprises qui ont mis en œuvre des outils décisionnels adaptés au "big data" font douze fois plus de bénéfices que les autres. Au-delà même des bénéfices, toutes les entreprises devraient se préparer à gérer des quantités de plus en plus importantes de données. Leur volume devrait en effet être multiplié par 40 d'ici 2020. Et 80 % de ces informations seront non structurées, donc difficiles à analyser.

Big Blue entend inverser cette tendance en adaptant ses outils décisionnels au "big data". Après Oracle, Microsoft et EMC, IBM vient en effet d'adopter le framework open source Hadoop de la fondation Apache. Hadoop permet de manipuler de très grands ensembles de données, distribués sur des grilles de serveurs. IBM s'appuie sur ce logiciel pour proposer une nouvelle infrastructure décisionnelle baptisée InfoSphere Biginsights. Elle est disponible pour une installation sur les serveurs de l'entreprise ou directement dans le nuage SmartCloud Enterprise d'IBM pour les entreprises qui n'ont pas les compétences nécessaires ou ne souhaitent pas investir dans une infrastructure décisionnelle lourde.

Pour renforcer son nuage décisionnel, Big Blue vient également de racheter Platform Computing, un des leaders mondiaux du calcul parallèle distribué (HPC).

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages