Jeudi 31 juillet 2014
NASDAQ : 4462.902 20.204   nasdaq0.45 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Développement des RSE : les noms évoluent, les problèmes restent…

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Marie Varandat le 06/02/2013 - indexel.net
 
RSE

En trente ans, le développement du partage et de la collaboration en entreprise n’a que très peu évolué à la lecture des résultats d’une enquête menée par Lecko sur les réseaux sociaux d’entreprise (RSE).

 

Cabinet de conseil en organisation et nouvelles technologies, Lecko vient de présenter sa cinquième étude annuelle sur le développement des réseaux sociaux d'entreprise (RSE, notre dossier). Avec une progression de 170 % du nombre d'installations en un an, les RSE seraient désormais présents dans 70 % des entreprises du CAC 40. Partage et collaboration en entreprise sont enfin sur les rails... ou pas.

Du travail collaboratif au RSE : trente ans de stagnation

Dans les années 80 de l'ancien siècle, Ray Ozzie lançait son Lotus Notes. Révolutionnaire, son produit incluait déjà les discussions en ligne, les échanges par e-mail, les carnets d'adresse et la gestion des documents en vue du partage et de la diffusion. Par la suite, évolution des technologies et maturité des réseaux aidant, le produit racheté par IBM a intégré la gestion des compétences ou encore des communautés. En avance sur son temps, Lotus Notes a été rattrapé par les RSE si l'on s'en tient à l'interprétation arrêtée par Lecko qui définit le RSE selon trois stades de maturité : espaces de diffusion, communautés, réseau. Le premier stade est celui d'une gestion électronique de documents (GED) améliorée, le second d'un forum pour des communautés de pratiques pré-existantes, le troisième caractérise "'entreprise 2.0", terme plus moderne pour désigner une entreprise où le partage des connaissances est une réalité.

Du mail, toujours du mail et encore du mail...

En d'autres termes, d'un point de vue purement conceptuel, les objectifs sont les mêmes qu'il y a trente ans : favoriser la collaboration entre salariés et optimiser le partage et la circulation des informations. Mais comme pour Lotus Notes, et alors que les utilisateurs avaient déjà de formidables outils à leur disposition, l'usage des RSE se limite pour l'essentiel à l'échange d'e-mails. En effet, selon Arnaud Rayrole, directeur général du cabinet Lecko : "Le RSE entraine une prolifération de mails de notifications", la plupart des entreprises s'arrêtant au stade 1 ou 2 du RSE (mail et workflow). Partant de ce constat, 170 % de progression à partir de rien ou pas grand-chose ne signifie pas forcément que les entreprises mettent en œuvre de vrais RSE, surtout si par 70 % d'équipement on sous-entend que les entreprises du CAC 40 ont du mail et du workflow...

Penser le problème autrement

La technologie n'a jamais été le problème, pas plus que les noms attribués à un concept pour le rendre plus moderne ou attirant. Très en avance sur son temps, Lotus Notes s'est trouvé confronté au même problème que les RSE aujourd'hui : la culture d'entreprise. Et rebaptiser le travail collaboratif et le partage de la connaissance en RSE n'a pas éliminé les raisons profondes de trente ans d'échec. Amener les hommes à partager le savoir sans qu'ils aient peur pour leur emploi, détacher la connaissance du pouvoir, atténuer les barrières hiérarchiques... suppose de repenser l'entreprise autrement !

Sans ce travail de fond, aucun outil, aussi bon soit-il, ne remportera l'adhésion des utilisateurs. Et contrairement à ce que l'on pourrait croire, trente ans de piétinement ne signifient pas qu'on ait fait des progrès. Si l'on en croit Lecko, la première motivation des entreprises serait aujourd'hui d'éviter que leurs salariés utilisent les réseaux sociaux publics. Un objectif certes louable pour limiter la prolifération de données confidentielles ou la détérioration de l'image de marque mais insuffisant pour favoriser la collaboration et optimiser le partage. Il y a trente ans, les entreprises se posaient au moins les bonnes questions...

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages