Jeudi 14 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Développement web : PHP 5.5 et Java EE 7 sont dans les bacs

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 19/06/2013 - indexel.net
 
Developpement-web

PHP met le turbo en intégrant un cache de code intermédiaire tandis qu’Oracle tente de rattraper son retard en amputant le dernier opus de Java EE de fonctionnalités clés.

 

Les deux langages les plus utilisés dans le monde pour développer des sites web et des services en ligne font peau neuve. PHP 5.5 sera en effet disponible en version finale le 27 juin prochain tandis qu'Oracle vient de publier la 7ème édition de Java Enterprise Edition. L'occasion de vous proposer une visite guidée des nouveautés. Si le premier met le turbo, le second peine à rattraper le retard accumulé ces quatre dernières années.

Un nouveau cache pour PHP 5.5

Loin devant java, PHP est le langage le plus utilisé au monde, au sein de la plate-forme LAMP (Linux Apache MySQL PHP) pour développer des sites web et des services en ligne. Le langage a fait un saut quantique entre les versions 4 et 5.0. Il est alors devenu un véritable langage orienté objet, se rapprochant ainsi un peu de la puissance de Java. PHP 5.5 propose quelques évolutions de syntaxe avec l'arrivée des générateurs s'appuyant sur la fonction yield.

Mais c'est surtout sous le capot que le changement est majeur avec l'intégration par défaut de la nouvelle extension : Zend Opcache. Il s'agit du cache de code intermédiaire (opcode) de Zend, anciennement baptisé Optimizer+, qui est désormais open source et intégré par défaut à PHP. Les fans du célèbre concurrent historique APC (Alternative PHP Cache) pourront cependant continuer à l'utiliser. Les caches d'opcode (l'équivalent du bytecode java) évitent d'interpréter systématiquement le code source d'une page web. Ils améliorent ainsi les performances du serveur d'application - temps d'exécution jusqu'à deux fois plus courts - en évitant les compilations inutiles. Pour l'utilisateur, les pages web s'affichent plus vite dans son navigateur. Et le coût d'exploitation est réduit pour l'éditeur du site web ou du service en ligne.

Java Enterprise Edition 7 rattrape son retard

Il aura fallu attendre quatre ans après le rachat de Sun par Oracle pour que ce dernier mette à jour Java Enterprise Edition. Après de nombreux déboires (Lire notre article Java : rien ne va plus !), ce 7ème opus tente de rattraper le retard accumulé, notamment concernant le développement d'applications web modernes. "JavaServer Faces 2.2 intègre désormais toutes les éléments spécifiques du langage HTML5" a voulu rassurer Linda DeMichiel, pilote de la spécification de Java EE lors de son lancement. L'interface de programmation (API) REST JAX-RS a également été mise à jour et d'autres API de communication ajoutées, notamment WebSockets et JSON. Oracle a aussi simplifié l'API Java Message Service 2.0. Les deux premiers ateliers de développement à supporter ces évolutions sont, comme d'habitude, Netbeans IDE (7.3.1) et Eclipse Kepler (4.3).

Sous le capot, Oracle a insufflé son savoir-faire transactionnel avec de meilleures performances OLTP et plus d'homogénéité dans la montée en charge. Mais des fonctionnalités très attendues, notamment la gestion de cache Jcache ne seront pas disponibles avant Java EE 8, tout comme les fonctionnalités liées au cloud computing. Oracle a justifié ce choix en expliquant que la sortie de Java EE 7 aurait été encore retardée, ce qui n'était plus possible aux yeux des développeurs.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages