Jeudi 7 juin 2018
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

E-commerce : les avis des internautes bientôt normalisés

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Antoine Robin le 16/01/2012 - indexel.net
 
Avis-internautes-bientot-no

L’Afnor proposera une norme d’authentification dès la fin de l’année pour lutter contre les témoignages factices de consommateurs, qu’ils soient positifs ou négatifs. Objectif : restaurer la confiance.

 

Selon une étude de Testntrust auprès de 1047 personnes, 90 % des internautes lisent les avis de leurs pairs avant de se décider pour un achat. L'impact de ces avis est donc considérable. Malheureusement, beaucoup de ces avis sont laissés par les vendeurs eux-mêmes (avis positifs) ou par leurs concurrents (avis négatifs). Un constat confirmé par une enquête de la Direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes (DGCCRF).

Pour aider les acheteurs en ligne à trier le bon grain de l'ivraie, l'Agence française de normalisation (Afnor) vient d'annoncer la mise en place, fin 2012, d'une norme qui permettra d'authentifier les avis en ligne des consommateurs. « L'attente est forte, car il y a un vrai problème de confiance qui menace le système. La norme va assainir les relations entre les internautes et les entreprises » a expliqué Stéphane Moulière, responsable du département technologies de l'information à l'Afnor, interrogé par Le Figaro.

Concrètement, cette norme permettra d'authentifier les auteurs des messages en croisant les avis laissés par un même internaute afin de vérifier leur pertinence. L'impact sera triple. Les consommateurs pourront se fier aux avis des internautes. Les sites marchands qui joueront le jeu pourront conforter leur crédibilité et leur notoriété tout en luttant contre leurs concurrents (qui auront plus de difficultés à laisser des avis négatifs frauduleux). Enfin, les sites marchands ne pourront plus se congratuler sur la qualité de leurs services ou vanter les mérites de leurs produits. Au final, les internautes seront protégés.

Pour aboutir à une norme dès la fin de l'année, le projet est financé par des entreprises telles que La Poste, Ipsos, SNCF, des compagnies aériennes, des tour-opérateurs, le Syntec Numérique et la DGCCRF.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages