Samedi 21 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Enquête BSA : le cloud et ses nouvelles perspectives de piratage

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Marie Varandat le 05/09/2012 - indexel.net
 
Cloud-perspectives-piratage

Beaucoup d’utilisateurs exploitent les services d’un cloud sans le savoir. C’est ce qui ressort de l’enquête menée par l’organisation de défense des intérêts de l’industrie logicielle, cette méconnaissance entraînant des pratiques dangereuses pour le secteur de l’IT.

 

Difficile d'oublier la malheureuse tentative de Microsoft d'expliquer le cloud au grand public avec sa publicité diffusée à la télévision à l'occasion de Noël. Si vous ne saviez pas ce qu'était le cloud avant, vous ne le saviez pas non plus après. D'ailleurs, qui se préoccupe de savoir ce qu'est un cloud dans le grand public ou même parmi les utilisateurs professionnels ? Seule la finalité compte, à savoir le service rendu. C'est du moins ce qu'on pourrait conclure des résultats de l'enquête menée début 2012 par la BSA (Business Software Alliance), organisation de défense des intérêts de l'industrie logicielle.

Réalisée auprès de quelque 15 000 utilisateurs à travers le monde dont 4 000 européens, elle enfonce même le clou : 40 % n'ont jamais entendu parler du cloud et 19 % n'en ont entendu que le nom. Pourtant, 45 % utilisent des services en ligne pour créer, gérer et stocker des documents. Ajoutez à cela l'usage répandu de la messagerie ou encore le partage de photos, deux activités qui reposent sur le cloud ou des technologies assimilées et on comprend rapidement à quel point le sujet est méconnu.

Une nouvelle forme de piratage ?

Plus dans les préoccupations de la BSA, l'usage du cloud inquiète l'organisation en raison des pratiques qui se dessinent. En effet, si une majorité des utilisateurs du grand public se tourne uniquement vers les services gratuits de type messagerie ou stockage, 11% d'entre eux commencent aussi à utiliser des services payants. En entreprise, ce chiffre monte à 26 %. Ce sont bien entendu ces utilisateurs de services payants qui intéressent la BSA et son enquête a démontré que 30 % des consommateurs du grand public partagent volontiers leurs identifiants. C'est encore pire en entreprise où 50 % des utilisateurs de services payants prêtent leurs identifiants, y compris pour un accès au cloud en dehors de la sphère de l'entreprise (8 %). On comprend dès lors aisément que la BSA s'inquiète de cette nouvelle forme de piratage. Mais si j'étais un DSI, je m'inquièterais davantage des brèches de sécurité potentielles à partir du moment où les utilisateurs n'ont pas forcément compris les implications de ces architectures et qu'ils sont prêts à partager leur accès à un cloud parfois public mais qui peut aussi être privé, donc au cœur du système de l'entreprise. 

Pour en savoir plus : Enquête BSA 

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages