Dimanche 26 octobre 2014
NASDAQ : 4483.715 30.923   nasdaq0.69 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Applications mobiles : les entreprises devront s'adapter

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Antoine Robin le 20/01/2010 - indexel.net
 
Croissance-des-applications-mobiles

Avec le boom des applications mobiles dans un contexte à la fois privé et professionnel, le trafic de données va doubler en 2010. Le surcoût lié aux forfaits et à certains redéveloppements pourrait être important.

 

Selon une récente étude de CCS Insight, le nombre d'européens abonnés au haut débit mobile va doubler cette année, passant de 22 millions en 2010 à 43 millions en 2011. En conséquence, les téléchargements d'applications mobiles représenteront un chiffre d'affaires de 6,7 milliards de dollars en 2010 à près de 30 milliards de dollars en 2013, selon le cabinet Gartner. En entreprise, les applications mobiles sont déjà nombreuses. Entre autres exemples, les offres de SAP (notre article : Tout SAP en mode SaaS sur l'iPhone) et de Salesforce.com (notre article : Salesforce.com s'ouvre aux mobiles) sont déjà accessibles sur l'iPhone d'Apple.

Cette multiplication des applications professionnelles et grand public soulève plusieurs questions. D'une part, les opérateurs seront-ils capables de densifier leurs réseaux 3G assez vite, malgré la fronde contre les ondes radio, pour éviter des embouteillages. Rien n'est moins sûr. L'opérateur britannique O2 indiquait récemment que son trafic "data" a été multiplié par 18 en 2009 ! Les opérateurs des réseaux téléphoniques pourraient donc être tentés de limiter la bande passante attribuée à chaque abonné (en Allemagne, elle est limitée à 50 kb/s) ou de faire payer la qualité et le débit de leur connexion 3G en commercialisant des forfaits "premium".

Ce serait pour nous une bien mauvaise nouvelle, car la France est le pays européen où les forfaits sont les plus chers : jusqu'à 85 euros par mois pour 4 Go, contre 17 euros par mois pour 3 Go au Royaume-Uni. Heureusement, Free (qui vient d'obtenir la 4e licence 3G) va déployer des stations de base radio miniatures (fem-to-cells) dans ses Freebox. Le nouvel arrivant pourrait donc faire chuter les prix.

Reste que les entreprises devront s'adapter à cette nouvelle tendance. Pour être réellement efficaces, les applications doivent en effet proposer une interface utilisateur adaptée aux smartphones. Or, pratiquement aucun logiciel existant n'a été développé pour ces nouveaux terminaux. Et les compétences manquent en interne. Sans parler des problèmes de sécurité que soulève l'utilisation de plus en plus d'applications mobiles.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages