Mardi 12 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Google dégrade le référencement des noms de domaine descriptifs

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 10/10/2012 - indexel.net
 
Google-referencement-nom-de-domaine

Pour améliorer la pertinence globale de ses résultats, Google n’hésite pas à écarter des milliers de noms de domaine légitimes sans qu’aucun recours ne soit possible pour les sites en question.

 

Si votre société utilise un nom de domaine internet basé sur des mots courants, votre site web a toutes les chances d'être rétrogradé à la fin de la page de résultats fournis par Google. Surtout si ce nom de domaine correspond parfaitement aux mots clés utilisés pour la recherche. Les spécialistes du référencement appellent ces noms de domaine, des noms de domaine descriptifs. On peut citer entre autres exemples LeGuide.com, GreenIT.fr, BoutiquesDeMusees.fr, LaFraise.com, etc.

Ainsi, un internaute qui recherche une boutique en ligne d'un grand musée national ne tombera plus forcément en premier sur le site du dit musée (BoutiquesDeMusees.fr), même si le nom de domaine apparaissait jusqu'alors parmi les premiers résultats. C'est ce que vient d'annoncer en substance Matt Cutts, responsable de l'équipe Webspam chez Google.

Certains sites pourraient perdre jusqu'à 80 % de leur trafic

L'objectif de Google est clair : "Favoriser les entreprises faisant l'effort de construire une marque et de la développer contrairement à ceux qui se contentent d'utiliser des termes descriptifs pour attirer les consommateurs sur leur site internet", analyse Ilana Soskin, fondatrice du cabinet Soskin Avocats. Le moteur de recherche estime en effet que les noms de domaine descriptifs ne sont créés que pour optimiser le référencement de sites proposant un contenu de mauvaise qualité. En conséquence, Google vient de donner plus de poids à son filtre Exact-Match Domain (EMD).

Matt Cutts tente de minimiser l'impact de cette modification qui ne devrait toucher "que" 0,6 % des requêtes portant sur les sites en anglais et 0,5 % des requêtes portant sur des sites en français. Dans les faits, certains sites web à fort trafic, notamment des sites de vente en ligne ou des agrégateurs de contenus, pourraient perdre jusqu'à 80 % de leur trafic, comme ce fut le cas récemment avec la mise à jour de Panda, un autre filtre utilisé par le géant de la recherche (lire notre article : Google Panda, comment échapper à la sanction). Google souligne toutefois que les sites les plus pénalisés seront ceux qui étaient précédemment étiquetés comme proposant un contenu de mauvaise qualité.

"La protection des noms de domaines descriptifs ou génériques est juridiquement difficile", rappelle Ilana Soskin. Depuis un arrêt de 2005, "la jurisprudence considère, au nom de la libre concurrence, que seul est protégeable un nom de domaine distinctif" précise-t-elle. Voilà qui devrait pousser les entreprises à privilégier des noms de domaines reposants, à minima, sur une marque.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages