Mercredi 13 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

IBM et Amazon sur le même nuage

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 18/02/2009 - indexel.net
 
Nuages.figurant.le.cloud.computing

IBM rejoint l'infrastructure de Cloud Computing AWS d'Amazon. Les deux entreprises proposent ainsi une plate-forme d'informatique à la demande de plus en plus étoffée, que l'on peut louer à l'heure.

 

Amazon n'est pas que le célèbre libraire en ligne. Il propose aussi depuis quelques années une infrastructure de "Cloud Computing" avec des services tels que Elastic Cloud Computing (EC2) pour la location de serveurs virtualisés, Simple Storage Service (S3) pour le stockage des fichiers et SimpleDB pour le stockage de données. Cette plate-forme - baptisée Amazon Web Services (AWS) - est historiquement la première infrastructure publique de Cloud Computing fonctionnelle. Le géant mondial de la vente en ligne rentabilise ainsi sa propre infrastructure technique en la louant aux entreprises - startups et PME notamment - qui n'auront jamais les moyens de s'offrir un tel niveau de disponibilité.

Plutôt que de construire sa propre infrastructure, IBM a décidé de rejoindre le nuage d'Amazon. D'ici quelques mois, les utilisateurs d'EC2 bénéficieront de configurations plus évoluées avec la mise à disposition des logiciels DB2 et Informix Dynamic Server pour les bases de données, les couches de présentations de WebSphere (Portal, sMash) et Lotus Web Content Management Standard Edition pour la gestion de contenu web. Les clients d'IBM et d'Amazon pourront ainsi louer à l'heure de la capacité d'exécution - Process Value Unit - dans la terminologie Amazon. L'échelle de puissance allouée varie de 50 à 400 PVU, soit l'équivalent de un à huit coeurs x64.

IBM n'est pas le premier à rallier Amazon. Oracle (11g, Fusion), Sun (OpenSolaris, MySQL), Red Hat (JBoss), Microsoft (Windows Server, SQL Server), et SalesForce s'étaient déjà associés avec Amazon. À terme, un nombre croissant d'entreprises pourraient en effet externaliser leur centre informatique "dans le nuage". Avec l'arrivée d'Azure, l'infrastructure de Cloud Computing de Microsoft, la riposte s'organise.

L'arrivée d'IBM aux côtés d'Oracle, Sun et Salesforce.com est une bonne nouvelle pour les utilisateurs d'EC2. Elle confirme AWS comme une plate-forme de choix pour le Cloud Computing. L'écosystème d'AWS s'agrandit de mois en mois. Les entreprises ont ainsi le choix entre Amazon (AWS) et Microsoft (Azure) pour héberger leurs applications dans le nuage.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages