Mercredi 26 novembre 2014
NASDAQ : 4758.252 3.36   nasdaq0.07 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Impression 3D : la nouvelle révolution industrielle ?

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Marie Varandat le 15/05/2013 - indexel.net
 
Impression3d

Du révolver tout en plastique à l’organe humain fonctionnel, l’impression 3D investit tous les secteurs d’activité et pourrait bien donner naissance à un marché qui bouleverserait la production d’objets en tout genre.

 

Exit les synthétiseurs de Star Trek pour convertir l'énergie en matière et concrétiser à la demande nourriture, vêtements, meubles, pièces mécaniques... Plus limitées mais tout aussi efficaces, les imprimantes 3D ne relèvent pas de la science-fiction mais d'une réalité qui aurait "le potentiel de révolutionner notre façon de fabriquer presque tout" selon Barack Obama. Dans un discours de février dernier, le président américain a en effet estimé que l'impression 3D sera la révolution industrielle de demain, cette technologie encourageant le développement de nouveaux marchés et nouveaux modes de production. La création de la première arme à feu fonctionnelle à partir d'un fichier informatique imprimé en 3D par la société Defense Distributed ou encore d'une vessie, greffée ensuite sur un être humain, tend à lui donner raison en démontrant le large potentiel de cette technologie.

Un marché en pleine expansion

L'impression 3D n'est pas vraiment une technologie nouvelle : l'industrie automobile, l'aérospatiale... l'exploitent depuis une vingtaine d'années pour créer prototypes et répliques en tout genre. Mais avec la fin de certains brevets, le précédé s'est démocratisé et les premières machines commercialisées à des prix abordables ont fait leur apparition. Il faut en effet compter 1 000 euros pour les premières imprimantes de bonne qualité, soit une somme relativement modique si on peut réellement tout fabriquer avec. Résultat, selon une étude réalisée par le cabinet Wohlers, près de 30 000 imprimantes 3D se seraient vendues dans le monde en 2011, soit le double par rapport à 2010, et le marché de la vente de produits ainsi fabriqués pourrait atteindre 3,7 milliards de dollars dans le monde en 2015 et près du double en 2019.

Presque qu'aussi simple que l'impression d'une photo

L'impression 3D utilise un processus d'injection et de solidification de matière relativement simple. Plusieurs procédés existent mais seul le "dépôt de fil chaud" est réellement accessible au grand public. Son fonctionnement repose sur un filament de plastique chauffé, déposé sur une surface plane en couches superposées en suivant le plan 3D enregistré dans l'ordinateur. L'industrie utilise une autre technique à base de poudre chauffée qui durcit à la fabrication. Métal, chrome, pulpe de bois, titane... plus de 200 matières peuvent ainsi être traitées par les imprimantes 3D.

Produire en fonction de la demande

En d'autres termes, fabriquer ses propres objets pourrait devenir un véritable jeu d'enfant, à condition de maîtriser les logiciels de 3D et la modélisation tridimensionnelle. Raison pour laquelle l'impression 3D donne surtout naissance actuellement à la création de start-ups qui y voient la possibilité de produire en fonction de la demande tout en maitrisant leurs coûts ou encore de relocaliser la fabrication. Prometteuse, cette technologie est loin d'avoir encore exploité tout son potentiel mais il faudra certainement attendre encore quelques années avant que le grand public se familiarise avec les logiciels pour produire ses propres objets.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages