Vendredi 20 octobre 2017
NASDAQ : 6626.4575 21.4585   nasdaq0.32 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

La désillusion du cloud computing

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 12/09/2012 - indexel.net
 
Desillusion-cloud-computing

Hyper-médiatisés, les nuages informatiques ne font pas vraiment recette dans les entreprises. Normal, répondent les experts, qui prêchent pour plus de transparence et un engagement clair sur la responsabilité des fournisseurs.

 

Après avoir connu des attentes excessives de la part des entreprises, le cloud computing serait entré dans la phase de désillusion*. Selon le cabinet d'analyse Gartner, cette phase est indispensable pour atteindre un premier niveau de maturité. Les deux à cinq ans qui viennent seront déterminants pour l'avenir des nuages informatiques affirment les analystes.

L'essor du cloud computing dépendra notamment de la capacité des fournisseurs à répondre aux interrogations des entreprises. Pour les décideurs informatiques, ces architectures restent aussi vaporeuses que les nuages eux-mêmes. Encore perplexes (notre article : Cloud computing, les DSI en ont peur), les entreprises, privilégient donc pour le moment une architecture de type cloud privé (notre article : Les bonnes pratiques pour évoluer vers le cloud privé) ou hybride (notre article : Les DSI françaises privilégient le cloud hybride) pour garantir la sécurité de leurs données.

Coller l'étiquette cloud sur les offres de services ne suffit pas

Depuis l'année dernière, de nombreuses études révèlent que le respect de la vie privée (notre article : La Cnil s'inquiète des dangers du cloud computing) et la sécurité des données (notre article : Cloud computing : Les PME attendent des preuves) font partie des principales interrogations des entreprises. "Il reste une proportion non négligeable d'organisations encore sceptiques vis-à-vis des bénéfices du cloud computing ou qui se méfient des risques induits, notamment en ce qui concerne la souveraineté des données, la sécurité et la fiabilité", confirme Olivier Beaudet, directeur général de Claranet France, un opérateur de data center virtualisé.

"Coller l'étiquette cloud sur les offres de services ne suffit pas" estime-t-il. Parmi les progrès à réaliser pour quitter cette phase de désillusion, les analystes de Gartner notent plus de transparence sur les architectures techniques sous-jacentes, la garantie de la souveraineté des données, un engagement clair des fournisseurs en termes de responsabilité, " y compris la disponibilité réseau".


* Le cabinet d'analyse Gartner positionne les technologies en fonction de leur degré de maturité selon cinq phases : technologie émergente ("Technology Trigger"), attentes excessives ("Peak of Inflated Expectations"), creux de désillusion ("Trough of Disillusionment"), début de maturité ("Slope of Enlightment")», et finalement, maturité ("Plateau of Productivity") lorsque son utilité se traduit par sa mise en oeuvre et son exploitation.

 

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages