Mercredi 18 octobre 2017
NASDAQ : 6623.6567 0.3477   nasdaq0.01 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

La mobilité séduit les entreprises françaises… aux dépens de la sécurité

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Marion Lecomte le 22/02/2012 - indexel.net
 
Mobilite-et-securite-etude

Symantec publie aujourd’hui les résultats d’une étude mondiale sur la mobilité en entreprise. Plus d’un DSI français sur trois en minimise malheureusement les risques.

 

L'enquête "State of Mobility"* met l'emphase sur l'adoption massive des terminaux mobiles** par les entreprises en France. 61 % des entreprises interrogées utilisent des applications métiers mobiles (CRM et messagerie pour la plupart). 77 % disent avoir un projet d'applications customisées (MEAP pour Mobile Enterprise Application), 70 % un projet d'app store corporate. "Nous sommes impressionnés par le rythme de l'adoption des applications mobiles au sein des entreprises", explique Laurent Heslault, directeur des stratégies de sécurité de Symantec en Europe de l'Ouest. "Les entreprises qui, hier, refusaient les appareils mobiles se mettent à distribuer et développer activement des applications mobiles. Ce changement culturel a introduit une nouvelle série de défis et de problématiques complexes pour les ressources informatiques."

Smartphones et tablettes : des risques bien réels

Considéré comme le risque numéro 1 devant le cloud privé et public par près de la moitié des répondants (42 %), la mobilité met à l'épreuve les directions informatiques : 43 % d'entre elles (contre 31 % dans le monde) sont impliquées d'une manière ou d'une autre, 43 % seulement (contre 48 % dans le monde) considère la mobilité comme un challenge. "Quand il est question de savoir qui est en charge de la mobilité dans l'entreprise, le flou règne", constate Laurent Heslault. "On est en droit de se demander quand un ‘Chief Mobility Officer' sera nommé dans les entreprises."

En termes de risques, apparaissent comme des préoccupations majeures le spam, la perte ou le vol de terminaux, les malwares. "Les inquiétudes ne manquent pas. Mais les entreprises ne s'inscrivent pas forcément dans le bon schéma de risque. Aujourd'hui, les risques réels se situent plutôt autour des applications", ajoute Laurent Heslault.

Les stratégies mises en place par les entreprises

59 % des entreprises françaises imposent l'accord des collaborateurs sur un ensemble de règles de sécurité, 57 % exigent la sécurisation du terminal mais seulement 20 % (contre 26 % à l'échelle mondiale) interdisent les données personnelles sur un terminal professionnel. Des stratégies se mettent en place témoignant d'une certaine maturité, avec un bémol : "Quand l'étude montre que seule la moitié des terminaux sont gérés par les entreprise et que 39 % des responsables informatiques français pensent encore que les risques liés à la mobilité sont faibles, on peut parler d'une maturité relative", tempère Laurent Heslault.

Quelles sont les solutions pour les entreprises ? Symantec recommande de développer une stratégie en trois temps : le management des terminaux, l'accès sécurisé aux données et aux applications, la protection logicielle. L'éditeur propose une gamme de produits adaptés à ces trois thématiques. Et d'autres vont venir... Le Mobile World Congress qui se tiendra à Barcelone du 27 février eu 1er mars sera à suivre de près.

Consultez l'étude "State of Mobility" au format PDF (en anglais) : les résultats pour la France et les résultats tous pays confondus


* L'enquête de Symantec "2012 State of Mobility Survey" a été réalisée par Applied Research entre août et novembre 2011. Les résultats sont basés sur les réponses de 6 275 entreprises réparties dans 43 pays (Amérique du Nord, région EMEA, Asie-Pacifique, Japon et Amérique latine). Les enquêteurs ont interrogé la personne en charge de l'informatique dans les petites entreprises et les directeurs ou responsables informatiques dans les grandes entreprises.

** Sont considérés comme terminaux mobiles désignent les appareils portables tels que les smartphones Blackberry, iPhone, Android, iTouch et autres appareils similaires. Les ordinateurs portables sont exclus de cette étude.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages