Lundi 23 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Le Cloud français se structure… en deux projets

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 13/02/2012 - indexel.net
 
Cloud-francais-structure

Deux grands projets financés par l’Etat et portés par Orange et Thalès d’un côté, Dassault Systèmes et SFR de l’autre, devraient doter la France d’une infrastructure de cloud computing compétitive.

 

Pour répondre à la mainmise des opérateurs états-uniens sur les offres de cloud computing, l'Etat français a décidé de cofinancer, dans le cadre du grand emprunt, un projet de nuage informatique hexagonal. La France pourra ainsi lutter à armes égales avec les nombreux pays - Ecosse, Islande, Canada, etc. - qui souhaitent devenir les champions du cloud computing.

Orange, Thales, Dassault Systèmes et l'Etat ont donc créé le consortium Andromède l'année dernière. L'objectif est de construire de grandes « centrales numériques européennes » qui exécuteront des logiciels et stockeront les données des entreprises privées et des administrations. L'Etat s'était engagé à injecter 135 millions d'euros, via la Caisse des dépôts, pour que ce projet se concrétise.

Fin 2011, Dassault Systèmes a claqué la porte du consortium jugeant que le projet n'aboutirait pas à une offre assez compétitive. Le numéro deux européen du logiciel vient de s'associer à SFR pour proposer un projet concurrent.

Le ministère de l'Industrie, qui pilote cet investissement, voit cette annonce comme une bonne nouvelle. « C'est un signe de mobilisation des entreprises françaises sur l'enjeu stratégique du cloud computing. Le Fonds national pour la société numérique (FSN) peut tout à fait apporter son appui à plusieurs projets » a-t-il indiqué récemment. L'Etat financera donc les deux projets à hauteur de 60 millions d'euros, avec l'espoir que 400 emplois soient créés. Les binômes Orange / Thales et Dassault / SFR devront investir chacun autant, soit un financement de l'ordre de 180 millions d'euros pour chaque projet.

Espérons que ces projets ne finiront pas comme le moteur de recherche européen Quaero (notre article) qui devait révolutionner le web européen et dont les 90 millions d'euros apportés par les contribuables français se sont envolés en fumée... La compétition risque en effet d'être rude face à des acteurs tels que Google et Amazon qui maîtrisent le sujet du cloud computing depuis des années et n'ont pas besoin d'être sponsorisés pour se lancer dans cette aventure et être rentables.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages