Mardi 12 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Le quartz, support de stockage pour des milliers d’années

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 24/10/2012 - indexel.net
 
Quartz-stockage

Hitachi vient de démontrer la possibilité de stocker des informations sur des tablettes de quartz. Un support d’une pérennité à toute épreuve… et qui ne consomme pas d’énergie.

 

Hitachi a-t-il inventé le stockage perpétuel à faible coût ? En 2009, le conglomérat japonais avait déjà démontré la possibilité de stocker des informations numériques sur des plaques constituées de cristaux de quartz. Mais la densité et la vitesse de gravure n'étaient pas suffisantes pour espérer des applications concrètes. Le fabricant vient de publier des résultats très encourageants. Son nouveau prototype est capable de stocker 40 Mo de données sur un support de 4 cm2 épais de deux millimètres, soit la même densité qu'un CD. Même si l'on est encore très loin de la densité des disques durs actuels, cette technologie présente deux avantages majeurs.

Une résistance et une pérennité à toute épreuve

D'une part, contrairement aux autres supports de stockage, le quartz est d'une résistance et d'une pérennité à toute épreuve. Alors que les disques durs ont une durée de vie de quelques années et les CD et DVD de 5 à 15 ans (lire notre article : Vos CD et DVD ne sont pas fiables !), le quartz est un support inerte qui se conserve pendant des milliers d'années sans s'altérer, même exposé à des ondes radio ou à des produits chimiques. Mieux, il résiste à une température de 1 000 degrés Celsius pendant près de deux heures. Plutôt pratique en cas d'incendie. "Avec le quartz, les données sont conservées tant que le verre n'est pas brisé" résume Takao Watanabe, chercheur travaillant sur le projet chez Hitachi.

À terme, un excellent compromis entre les bandes magnétiques et les disques durs capacitifs

D'autre part, cette technologie ne consomme pas d'énergie lorsque les données ne sont pas accédées. Or, avec l'explosion des volumes de données à stocker (lire notre article : + 48 % de données à stocker en 2012), la facture électrique des baies de stockage n'en finit plus de grimper. Si la densité progresse, ce support pourrait donc être un excellent compromis entre les bandes magnétiques (qui s'altèrent avec le temps mais ne consomment pas d'énergie) et les disques durs capacitifs (qui consomment de l'énergie).

Le principal défi à relever est l'augmentation de la densité de stockage. Pour l'instant, Hitachi s'est contenté d'empiler quatre galettes de quartz pour atteindre 40 Mo. Mais le fabricant estime qu'il n'existe pas de limite théorique au nombre de couches empilées. Les premières applications concrètes devraient voir le jour d'ici quelques années pour la conservation de documents stratégiques, notamment les archives et les documents critiques des états qui sont aujourd'hui conservés sur du papier. Un retour aux tablettes de pierre version moderne ?

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages