Jeudi 14 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Les entreprises françaises boudent toujours le cloud computing

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 09/03/2011 - indexel.net
 
Entreprises-boudent-cloud-computing

Alors que dans l’Hexagone les logiciels à la demande (SaaS) sont utilisés par trois entreprises sur dix, les autres architectures du cloud computing - IaaS et PaaS notamment - ne séduisent pas.

 

Une nouvelle étude du cabinet Markess International montre que le cloud computing ne décolle toujours pas en France. En 2010, seulement 2 % des entreprises et des administrations ont loué leur infrastructure informatique (Infrastructure as a Service, IaaS). Ce chiffre tombe à 1 % pour les plates-formes applicatives (Platform as a Service, PaaS).

Près des deux tiers des décideurs ne souhaitent pas utiliser un nuage public pour leur infrastructure informatique. En revanche, ils envisagent de recourir à un nuage "privé dont le périmètre varie beaucoup d'une entreprise à l'autre : cloud privé interne, partagé ou encore mutualisé en mode privatif avec d'autres entités d'une même organisation, externe hébergé chez un tiers et entièrement dédié, etc." (notre article : 7 étapes pour transformer votre SI en cloud privé)

"Les approches ne sont pas monolithiques puisque, dans la majorité des cas les décideurs interrogés mixent plusieurs types de cloud computing en fonction des périmètres concernés par leurs infrastructures. Ainsi, 29 % d'entre eux évoquent adopter une approche hybride qui combine aussi bien des clouds privés internes avec des clouds privés externes et des clouds publics" note Emmanuelle Olivié-Paul, directrice associée du cabinet d'études Markess International.

Les organisations les plus enclines à adopter cette architecture sont les entreprises de taille intermédiaire de 250 à 5 000 employés qui conduisent actuellement des tests de faisabilité, de sécurité et de réversibilité. Si ces tests sont concluants, la France pourrait compter 15 % d'entreprises ayant adopté l'IaaS en 2013 et 6 % le PaaS.

Malgré un essor plutôt lent, le marché français des logiciels et services liés au cloud computing dans son ensemble (SaaS, PaaS et IaaS) atteindra 3,3 milliards d'euros en 2013 (contre 2,3 en 2011), soit 7 % du marché français des logiciels et services informatiques. À l'échelle européenne, les nuages informatiques compteront pour plus de 16 % du marché européen, estimé à plus de 20 milliards d'euros, des logiciels et services liés au cloud computing (SaaS, PaaS et IaaS).

Les applications IaaS les plus demandées sont les serveurs virtuels (35 %), le stockage (28 %), la sauvegarde (29 %), le réseau (26 %), la sécurité (20 %), l'archivage (13 %), et la virtualisation des postes de travail (11 %).

Les applications PaaS les plus demandées sont les processus de collaboration (49 %), les bases de données (43 %), les environnements de tests (42 %), les serveurs d'applications (37 %), et les environnements de développement (26 %).

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages