Mardi 24 octobre 2017
NASDAQ : 6586.8262 42.2271   nasdaq0.64 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Les internautes prêts à acheter du contenu en ligne

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Antoine Robin le 07/11/2012 - indexel.net
 
Internautes-acheter-contenu-ligne

Excédés par la publicité omniprésente sur internet, les consommateurs européens commencent à acheter des contenus en ligne.

 

"Les consommateurs sont prêts à payer pour du contenu sans publicité, alors qu'ils ont revendiqué l'inverse pendant des années". C'est l'étonnant constat que vient de faire cabinet de conseil Forrester dans son étude intitulée "Online Paid Content" (Forecast, 2012 to 2017).

En Europe de l'ouest, le nombre d'acheteurs de contenus en ligne va croître de 8 à 12 % par an jusqu'en 2017. Les revenus issus de la vente de ces contenus progresseront de 65 % sur la même période, passant de 6,2 milliards d'euros en 2012 à plus de 10 milliards en 2017. En France, la hausse sera encore plus importante : +74 %. Les ventes de musique, de vidéos, de jeux vidéo et d'actualités passeront ainsi de 1 milliard d'euros en 2012 à 1,8 milliards d'euros en 2017.

Les fournisseurs vont monétiser leur contenu avec des offres d'abonnement. Tous les contenus ne seront pas logés à la même enseigne. Dans cinq ans, 60 % des achats vidéo se feront en ligne et le nombre d'abonnements souscrits pour la musique en ligne aura doublé. La population des acheteurs de jeux vidéo en ligne ne devrait augmenter que de 27 %. Et seul 20 % des utilisateurs de tablettes paieront pour consulter l'actualité.

Selon l'analyste Darika Ahrens qui a mené l'enquête, ce retournement de situation est lié à trois facteurs qui se conjuguent : "l'explosion du nombre de terminaux connectés, les efforts fructueux contre le piratage et la popularité de services payants tels que Spotify et Netflix" explique-t-elle.

Le rôle clé d'Apple dans l'éducation du marché

La segmentation du marché est actuellement clairement liée au type de terminal. "Il ne faut pas sous-estimer le rôle d'Apple qui a très largement contribué à éduquer le marché" rappelle Stéphane Bordage, fondateur de Breek, un éditeur de jeux en ligne pour la plate-forme iOS d'Apple. "Nous avons récemment porté nos jeux sur Android. C'est un flop. Car les utilisateurs de smartphones et tablettes Android ne sont pas encore habitués à payer pour un contenu de qualité" constate-t-il.

Actuellement, ce sont plutôt les utilisateurs d'iPad, souvent des CSP+, qui achètent de l'information et d'iPhone / iPod qui achètent de la musique, des jeux et de la vidéo en ligne. Mais la croissance fulgurante des ventes de smartphones sous Android (Lire notre article Android équipe désormais 75 % des mobiles) pourrait contribuer à la hausse des ventes, même si elles resteront à priori proportionnellement plus faibles que sur iOS.

Dans tous les cas, c'est une sacrée bonne nouvelle pour les producteurs de contenus dont le modèle économique reposait, jusqu'à présent, presque exclusivement sur la publicité en ligne. La fin de l'hégémonie des annonceurs pourrait faire remonter le coût des emplacements publicitaires qui était devenu dérisoire.

 

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages