Dimanche 22 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Les salariés succombent à la mode des tablettes numériques

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 31/01/2012 - indexel.net
 
Salaries-succombent-mode-tablettes

Malgré un coût total de possession très important comparé à un poste fixe, 21 % des salariés français désirent être équipés d’une ardoise électronique. Un phénomène qui inquiète les DSI dépassées par leurs utilisateurs.

 

Plus d'un salarié français sur cinq souhaite que son entreprise l'équipe d'une tablette numérique. C'est ce que révèle une récente étude menée fin 2011 par le cabinet Redshift Research pour le compte de Cisco auprès de 1 500 responsables informatiques interrogés dans six pays (Allemagne, Canada, Espagne, Etats-Unis, France, et Grande-Bretagne). Les profils les plus demandeurs sont les cadres "très" supérieurs et des collaborateurs nomades tels que les commerciaux.

Si 86 % des DSI estiment que ces nouvelles ardoises magiques seront de plus en plus populaires dans les années à venir (lire notre article Tablettes en entreprise : cinq tendances qui ne trompent pas), la majorité ne se sent pas prête à les intégrer au sein du système d'information. Dans le détail, près d'un responsable informatique sur deux souhaite interdire ou limiter l'accès aux applications critiques de l'entreprise et les trois quarts pensent qu'il est nécessaire de mettre en place de nouvelles règles de sécurité, notamment pour éviter les intrusions et les pertes de données.

Malgré cette réticence des DSI, les tablettes électroniques arrivent progressivement dans l'entreprise. Les collaborateurs n'hésitent pas, même lorsque cela est clairement interdit, à utiliser leur propre matériel pour se connecter à leur messagerie électronique, à l'intranet et même aux applications métier lorsqu'elles reposent sur une architecture web. C'est le cas dans près de six entreprises sur dix !

Face à cette nouvelle tendance baptisée Bring Your One Device (lire notre article 6 questions sur le phénomène Bring your own device), les directions informatiques font l'autruche ou se trouvent démunies. Pour 43 % d'entre elles, cette consumérisation n'est pas un point important même si une proportion encore plus importante reconnaît que cette situation ne va pas aller en s'améliorant.

C'est donc un nouveau bras de fer qui s'engage entre les DSI et leurs utilisateurs, avec deux approches diamétralement opposées : équiper les collaborateurs pour maîtriser au mieux le parc informatique de l'entreprise ou subir les risques liés aux utilisateurs qui s'équipent eux-mêmes.

En plus des risques de sécurité, le coût total de possession (TCO) risque d'exploser en comparaison avec les bons vieux postes fixes. Mais les DSI auront bien du mal à lutter contre les VIP de l'entreprise qui sont souvent très friands de ces nouvelles technologies... Et montrent rarement l'exemple. Le discours "faites ce que je dis, pas ce que je fais" aura encore une fois du mal à passer auprès des salariés.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages