Mardi 12 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Les ventes de smartphones explosent, les entreprises doivent s'adapter

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Antoine Robin le 04/05/2011 - indexel.net
 
Ventes-smartphones-explosent

Outre un choix de plate-forme parfois épineux, la généralisation des terminaux mobiles connectés impose aux éditeurs comme aux entreprises de repenser leurs logiciels.

 

Selon le cabinet d'analyse ABI Research, cent millions de smartphones ont été vendus au premier trimestre 2011, soit une hausse de 75 % par rapport à la même période un an plus tôt. À ce rythme, le marché des téléphones mobiles atteindra 380 millions d'unités fin 2011.

Si Nokia caracole toujours en tête des ventes, Apple et son iPhone ainsi que Samsung et ses smartphones Android progressent bien plus vite. Android (Google) vient de surclasser Symbian (Nokia) avec 30 millions d'unités vendues contre 25,6 millions. La part de marché de Nokia a chuté de 40 % il y a un an à 25 % aujourd'hui. Et malgré son accord avec Microsoft pour exploiter Windows Phone 7, iOS d'Apple devrait seconder Android d'ici la fin de l'année.

Pour les éditeurs, le choix d'une plate-forme mobile représente un enjeu de taille. Selon ABI Research les mobinautes téléchargeront plus de 44 milliards d'applications mobiles d'ici 2016. Selon l'institut Mediamétrie, les jeunes de 15 à 24 ans représentent 44 % de la croissance du marché en France. En toute logique, 60 % de ces applications sont des jeux. Sur le marché grand public, les éditeurs jettent leur dévolu sur iOS d'Apple et Android de Google.

En revanche, ce chassé-croisé entre Nokia, Microsoft et leurs concurrents donne des sueurs froides aux architectes logiciels. Quels systèmes d'exploitation pour périphériques mobiles doivent-ils choisir pour leur entreprise ? Doivent-ils privilégier SymbianOS de Nokia, iOS d'Apple ou Android de Google ? Les implications ne sont bien évidemment pas les mêmes (notre article : Développer une application sur iPhone ou iPad, les huit questions à se poser).

Pour les entreprises, l'accord entre Nokia et Microsoft simplifie le choix. Celles qui ont retenu Microsoft pour développer leurs applications métier iront naturellement vers Windows Phone 7 et les smartphones de Nokia. Les entreprises qui ont fait le choix de Java et de Linux, ou qui privilégient l'ouverture, se tourneront plus volontiers vers Android. Enfin, celles qui ne veulent prendre aucun risque privilégieront un standard universel comme HTML 5 qui fonctionne sur tous les périphériques mobiles.

L'urgence pour les entreprises est surtout de migrer leur applications vers les mobiles pour suivre les demandes des utilisateurs nomades et des nouvelles recrues appartenant à la génération Y (notre article : Consumérisation de l'informatique : les utilisateurs prennent le pouvoir !). Cette migration n'est pas que technique. Elle impose de repenser les interfaces utilisateurs et le séquençage des actions. Un seul logiciel destiné à un ordinateur sera par exemple découpé en plusieurs applications mobiles. Cette reconception est finalement l'étape qui prendra le plus de temps.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages