Mardi 24 octobre 2017
NASDAQ : 6586.8262 42.2271   nasdaq0.64 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Localisation de datacenters : la France recule de trois places

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Marie Varandat le 29/05/2013 - indexel.net
 
Localisation-datacenters

Réalisé chaque année, le classement par pays présentant le moins de risques pour implanter un centre de données situe la France en 14e position, entre la Corée du Sud et Singapour.

 

Publiée mi-mai, l'étude de Cushman & Wakefield, HurleyPalmerFlatt et Source 8 dresse un classement des pays les plus "sûrs" pour implanter un data center ou faire héberger ses données. Comme l'an dernier, les Etats-Unis arrivent en première position sur les trente pays étudiés, suivis du Royaume-Uni, de la Suède et de l'Allemagne. La France n'arrive qu'en 14ème position, pays présentant donc un risque moyen.

Une notation pondérée sur 13 critères

Le classement établi par l'étude repose sur 13 critères répartis en trois catégories. Dans la première, qui compte pour 60 % de la note finale, se trouvent le coût de l'énergie au kWH, la capacité de la bande passante internet et la facilité à faire des affaires. La seconde catégorie, valant pour 35 % de la note finale, regroupe le niveau de l'impôt sur les sociétés, le coût du travail à l'heure, la stabilité politique, le pourcentage d'énergie issue de sources renouvelables, le risque de catastrophes naturelles, le niveau d'éducation de la population et la sécurité énergétique. Enfin, les 5 % restants correspondent aux critères de PIB par habitant, d'inflation et de disponibilité de l'eau par habitant.

La France, victime de sa fiscalité et de son instabilité politique

C'est à la seconde catégorie que la France doit ses plus mauvaises notes, arrivant respectivement en 27e, 23e, 20e, 17e, 10e, 20e et 18e position pour la fiscalité sur les entreprises, le prix du travail, la stabilité politique, le pourcentage d'électricité produit de façon renouvelable, les risques naturels, le niveau d'éducation de la population et la sécurité énergétique. Inversement, elle doit sa meilleure position à la qualité de sa bande passante, arrivant en 5ème position au classement.

Conclusion de l'étude : bien que la France soit l'un des emplacements les plus importants et les mieux établis de la région EMEA (Europe, Moyen Orient et Afrique), elle reste en dehors du top 10 en raison de ses faibles scores sur la facilité à réaliser des affaires (19ème position), la fiscalité des entreprises et les coûts salariaux. Elle doit également cette position à ses niveaux élevés de grève et à son instabilité politique sur l'année.

Pour consulter l'étude : http://www.propertyweek.com/Journals/2013/05/21/e/h/f/Data-Centre-Risk-Index-2013.pdf

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages