Jeudi 7 juin 2018
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

MariaDB : un clone de MySQL... par le père de MySQL

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Antoine Robin le 27/05/2009 - indexel.net
 
Poussins.figurant.le.clonage.informatique

Après le rachat de MySQL par Sun, puis de Sun par Oracle, le fondateur de MySQL a claqué la porte et lance une version alternative, sous licence GPL, et 100 % compatible avec MySQL. Décryptage.

 

La communauté des utilisateurs de MySQL, première base de données open source dans le monde, est perplexe : après le rachat d'Innobase par Oracle en 2005, MySQL AB avait choisi de re-développer "from scratch" un nouveau moteur transactionnel pour assurer l'indépendance de la base de données. Un projet soutenu par Sun lors de son rachat de MySQL AB. Mais avec l'acquisition de Sun par Oracle, la version open source de MySQL sera-t-elle maintenue dans le temps ? Rien n'est moins sûr. La version gratuite "Community" vient par exemple d'être fusionnée avec la version "Enterprise", payante.

Après avoir quitté Sun et lassé des atermoiements d'Oracle, Monty Widenius a finalement décidé de créer une copie de MySQL, son propre logiciel qu'il a mis vingt ans à imposer sur la scène mondiale. Il a donc créé l'Open Database Alliance, un consortium qui sera chargé du développement de MariaDB, le clone 100 % compatible de MySQL. MariaDB se base sur le code source de MySQL 5.1. En termes techniques, on appelle cela un "fork". La prochaine version, MariaDB 5.4 sera 100 % compatible : commandes, API, SDK, etc. Une version stable est attendue d'ici quelques mois.

Après EnterpriseDB, une base de données 100 % compatible Oracle Database basée sur PostgreSQL, Oracle devra donc faire face à un second clone. Si l'éditeur compte fermer l'accès à MySQL, il devra s'y prendre à deux fois, car dans un tel contexte MariaDB a toutes les chances de réussir, et ce pour plusieurs raisons. La première tient à la paternité du projet : Monty Widenius est un as des bases de données. C'est le père de MySQL, il lui sera donc relativement facile de créer une copie.

D'autre part, l'architecture de MySQL 5 s'appuie sur différents moteurs de stockage indépendants. MariaDB pourra donc, au moins à court terme, s'appuyer sur les moteurs existants développés pour MySQL (il en existe une vingtaine). Enfin, la création de l'Open Database Alliance est saluée par la communauté du logiciel libre. Nul doute que Monty Widenius sera vite rejoint par de nombreux développeurs de talent. Et ce d'autant plus que trop d'éditeurs et d'entreprises ont investi dans MySQL. À suivre.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages