Lundi 22 septembre 2014
NASDAQ : 4579.789 13.637   nasdaq0.3 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Métiers informatiques émergeants et rémunération : le paradoxe

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Marie Varandat le 05/06/2013 - indexel.net
 
Metiers-emergeants-remuneration

En recoupant les études menées par l’APEC et le cabinet de recrutement Hays, on s’aperçoit que les métiers émergeants du secteur informatique ne sont pas forcément les mieux payés…

 

Urbaniste en système d'information, ingénieur cloud et virtualisation, responsable de datacenters, data miner, data analyst, data scientist, développeur web, ergonome web, référenceur web, gestionnaire de contrats informatiques, RSSI... sont les douze métiers d'avenir référencés par l'Association pour l'emploi des cadres (APEC) dans un guide destiné aux étudiants et professionnels du secteur IT. Si les intitulés sont parfois déroutants, les fonctions, en revanche, correspondent aux évolutions du marché.

Des métiers pas forcément nouveaux mais plus demandés

En effet, la plupart des métiers identifiés par l'APEC ne sont pas réellement nouveaux. Parfois pratiqués « sur le tas » en réaction à une évolution des besoins ou des technologies, et souvent sans formation spécifique, ils sont déjà présents dans la plupart des entreprises. Ainsi, le rôle de l'urbaniste s'est accentué au cours de ces dernières années avec la complexification des infrastructures. Les spécialistes du décisionnel (notre dossier Décisionnel) pratiquent également depuis longtemps les métiers de data miner, data analyst ou encore data scientist mais la montée en puissance du "ig data" (notre dossier big data) étend désormais leurs fonctions à tous les secteurs de l'entreprise, d'où le besoin croissant de profils pour lesquels il n'existe pas vraiment de formation. Les métiers liés au cloud computing (notre dossier cloud computing), aux datacenters ou au web, là encore, ne sont pas fondamentalement nouveaux mais ils font, en revanche, appel à des technologies émergentes et à des modèles en évolution qui supposent des savoir-faire spécifiques.

Bien choisir son domaine d'expertise

Plus axée sur les compétences que sur les métiers d'avenir, l'étude du cabinet de recrutement Hays s'est attachée à dresser une carte des profils les mieux payés en France. Si son palmarès comporte des recoupements avec celui de l'APEC, certaines absences laissent penser que métier émergeant ne rime pas forcément avec haut salaire. En effet, le cabinet estime que les cinq profils les plus prisés seront les DévOps (compétences multiples avec fonction d'optimisation du fonctionnement des équipes, lire notre article Des DSI plus agiles grâce au devops et au cloud), les consultants avant-vente, les spécialistes de la plate-forme cloud Azure de Microsoft, les lead développeurs (transformation des spécifications fonctionnelles en spécifications techniques avec un volet de management) et enfin les ingénieurs système. En d'autres termes, les métiers du web et ceux liés au big data ne sont pas, pour Hays, des métiers suffisamment recherchés pour figurer dans les hauts salaires du secteur informatique.

Consulter le guide de l'APEC

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages