Mardi 12 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Microsoft veut sa part de Dell

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Antoine Robin le 30/01/2013 - indexel.net
 
Microsoft-veut-part-dell

En se rapprochant du constructeur, Microsoft espère imposer ses systèmes d’exploitation Windows 8 et Windows Phone 8. À défaut de séduire les utilisateurs.

 

Numéro deux mondial sur le marché des ordinateurs, Dell a décidé de quitter la bourse. Le texan cherche probablement à mener un vaste plan de restructuration à l'abri des regards. C'est dans ce contexte que Microsoft a proposé au constructeur d'investir jusqu'à trois milliards de dollars, sur une valorisation totale de 23 milliards de dollars. Si l'opération se concrétise, Microsoft détiendrait 13 % du capital de Dell. Il pourrait ainsi devenir le second actionnaire, juste derrière Michael Dell qui reste l'actionnaire principal avec 16 % du capital. Rappelons au passage que 3 milliards représentent peu pour l'éditeur qui dispose d'un trésor de guerre de 60 milliards de dollars.

L'objectif de Microsoft : influencer la stratégie de Dell

Malgré quelques infidélités, notamment avec Google (notre article Dell va-t-il abandonner Microsoft ?), Dell et Microsoft sont en couple de longue date. Malgré de nombreuses synergies possibles dans les nuages informatiques destinés aux entreprises (notre article IBM, Dell et HP lancent des services cloud) ainsi qu'au niveau des outils d'administration hébergés et de la virtualisation (notre article Dell se lance dans l'appliance de virtualisation), en réitérant son engagement dans cette union avec le constructeur, Microsoft ne cherche pas à réaliser un placement financier. Au contraire, en prenant une participation élevée, l'éditeur serait alors en mesure d'influencer la stratégie du groupe. Une aubaine pour imposer ses systèmes d'exploitation au plus grand nombre. Microsoft a récemment été obligé de fabriquer ses propres tablettes Surface pour démontrer l'intérêt de son système d'exploitation Windows 8 Aero qui, c'est un euphémisme, ne rencontre pas le succès escompté.

Google et Apple suivent la même stratégie

Ce n'est pas la première fois que Microsoft se rapproche d'un fabricant. L'association entre Microsoft et Intel a donné le couple « Wintel » entre 1985 et 1995. Plus récemment, Microsoft a passé un accord stratégique avec Nokia pour soutenir l'adoption de Windows Phone 8 (sans grand succès jusqu'à présent). Tout porte à croire que la prise de participation dans Dell suit exactement le même objectif : tenter de faire accepter Windows 8 par le marché en l'imposant, comme c'est déjà le cas pour Windows sur 99 % des ordinateurs disponibles dans le commerce.

Les concurrents de Microsoft pratiquent la même stratégie offensive. Même s'ils reposent en partie sur des composants standards, Apple n'a jamais totalement abandonné la fabrication de ses équipements. Et, il y a un an, Google a racheté la branche mobile de Motorola (Motorola Mobility) après avoir passé des accords stratégiques avec Samsung.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages