Mardi 12 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Oracle Open World 2012 : cloud computing et In-memory à l’honneur

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Marie Varandat le 03/10/2012 - indexel.net
 
Oracle-open-world-2012

Trois annonces majeures pour la conférence annuelle d’Oracle : montée en puissance dans le cloud avec une offre IaaS, nouvelle version d’Exadata et améliorations apportées à ses bases de données.

 

Dès l'ouverture de sa conférence annuelle Oracle Open World 2012 qui s'est tenue à San Francisco le 30 septembre dernier et qui intègre désormais Java One, l'éditeur a tenu à mettre les pendules à l'heure avec une déclaration de son PDG, Larry Ellison, qui ne laisse aucun doute sur sa stratégie : "Notre concurrent frontal n'est pas IBM, mais bien Amazon.com." Une proclamation étonnante pour cet acteur dont l'offre a longtemps été cristallisée autour de sa base de données. Et, de fait, Oracle a réellement pris un tournant, complétant son offre Paas et SaaS par une troisième brique cloud, l'IaaS (infrastructure as a service), une solution du même niveau que celle qu'Amazon a popularisée avec AWS. Conçue à partir des solutions logicielles de l'éditeur (système d'exploitation, machines virtuelles, services de calcul et de stockage), cette nouvelle plate-forme s'appuie également sur les gammes de systèmes intégrés d'Oracle, à savoir Exadata, Exalogic, Supercluster, Infiniband. L'offre est également déclinée en cloud privé.

SGBD "multitenant" et un MySQL renforcé

Pour autant, Oracle n'a pas l'intention de se laisser distancer sur son terrain historique, à savoir celui de la base de données. Pour preuve, deux annonces majeures ont également été effectuées à l'occasion de cette conférence. La première concerne la version d'Oracle Database 12c. Qualifiée de base de données "multitenant" pour le cloud, elle met en avant le concept permettant d'utiliser une même application ou une même base de données pour différents clients tout en assurant à chacun de disposer d'un environnement propre et hermétique. En d'autres termes, elle permet de simplifier la maintenance et de réduire les coûts tout en garantissant à chaque client du cloud un environnement parfaitement isolé et sécurisé. 

La seconde annonce concerne la base de données open source de l'éditeur, MySQL. La prochaine version, prévue dans les prochains mois, embarquera en effet un ensemble de fonctionnalités visant principalement l'amélioration de ses performances. En attendant la version définitive, les développeurs devront se contenter d'une mouture release candidate disponible en téléchargement depuis le début de la conférence.

Exadata X3, des performances accrues pour l'analyse en temps réel

Enfin, autre annonce importante effectuée dans le cadre de cette conférence, la sortie d'Exadata X3 et sa base de données en mémoire. Avec une performance en écriture vingt fois supérieure à l'Exadata précédent, cette nouvelle mouture s'appuie sur le concept « In-Memory », désormais utilisé par tous les acteurs du marché de la base de données pour optimiser les performances d'analyses en temps réel. Selon oracle, la nouvelle version de son serveur spécialisé proposera 15 téraoctets de RAM sur un rack, acceptera de multiples bases de données en mémoire et offrira une compression de facteur dix permettant de stocker une base de données comptant jusqu'à 220 téraoctets en mémoire.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages