Dimanche 22 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Salaires IT : les jeunes développeurs pour mobiles ont le vent en poupe

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Marie Varandat le 07/02/2013 - indexel.net
 
Fleche-vers-le-haut2

Globalement, les salaires des informaticiens ont encore stagné en 2012 et la tendance devrait se confirmer en 2013. Seuls les développeurs pour mobiles et les profils pointus tireront leur épingle du jeu.

 

Traduit en langage informatique, le célèbre diction "mieux vaut être jeune, beau, riche et bien portant que vieux, laid, pauvre et malade" pourrait donner : "mieux vaut être jeune, féru d'IOS ou d'Android que vieil analyste-programmeur chevronné". Selon l'étude annuelle du cabinet de recrutement Hays, seuls les jeunes développeurs pour plates-formes mobiles ont en effet tiré leur épingle du jeu côté rémunération en 2012, avec une moyenne annuelle estimée à 40 000 euros, contre 38 000 en 2011. Résultat, leur salaire atteint celui d'un analyste-programmeur chevronné alors qu'ils ont moins de deux ans de métier.

Valorisation de l'expérience limitée à la MOA et au conseil

Quand il s'agit de mobilité, les entreprises privilégient la passion au détriment de l'expérience, estime en effet le cabinet Hays. Une situation qui n'est pas sans rappeler celle des débuts d'internet où il valait mieux être un jeune autodidacte passionné de HTML que développeur expérimenté en Cobol. Cependant, il existe encore des secteurs où être vieux mais expert, peut avoir de la valeur. C'est notamment le cas des métiers de maîtrise d'ouvrage et de conseil. Avoir plus de dix ans d'expérience dans ces domaines est plutôt bien vu pour prétendre à une augmentation de salaire, la demande pour ces profils ne faiblissant pas en entreprise. Reste que cette augmentation n'a rien de comparable avec celle des jeunes développeurs férus de mobilité.

Les profils pointus peuvent aussi espérer une augmentation

Le cabinet Hays estime aussi que certains niveaux d'expertise très élevés bénéficient également de la loi de l'offre et de la demande, augmentation de salaire à la clé. Ainsi, les administrateurs et ingénieurs systèmes doivent leur salut aux PME mais seulement s'ils disposent de compétences en technologies cloud et en virtualisation. Idem pour les architectes d'infrastructures et les spécialistes du stockage, la vague de réorganisation des datacenters débutée en 2011 ayant entraîné une hausse de la demande. Pour ces profils, la progression des salaires varie entre 5 % et 10 % par rapport à 2011. Enfin, ces tendances globales devraient perdurer en 2013 selon le cabinet.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages