Vendredi 20 octobre 2017
NASDAQ : 6605.0669 19.1533   nasdaq0.29 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Sécurité : Android victime de son succès

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 20/02/2012 - indexel.net
 
Securite-Android-victime-son-succes

Le nombre de menaces visant le système d’exploitation mobile de Google a été multiplié par 33. Le danger est d’autant plus grand que ces logiciels malveillants jouent sur la crédulité des utilisateurs.

 

Dans sa dernière étude « 2011 Mobile Threats Report », qui examine 790 000 applications et failles sur les principaux systèmes d'exploitation pour mobiles, le fabricant de matériels de réseaux Juniper Networks estime que les logiciels malveillants (malware) n'ont jamais été aussi nombreux. Ils ont en effet connu une hausse de 155 %, sur l'ensemble des plates-formes mobiles, entre 2010 et 2011.

« La croissance rapide des programmes malveillants montre l'importance des problèmes de sécurité sur les appareils mobiles tels que smartphones et tablettes électroniques » note Dan Hoffman, spécialiste de la sécurité mobile chez Juniper Networks. Et avec le développement du modèle BYOD (Bring Your Own Device) qui touche déjà deux salariés français sur trois (notre article), « ce problème concerne tout un chacun, pas seulement les entreprises » complète-t-il.

La plupart des malwares prennent la forme de mouchards (spyware) et de chevaux de Troie (trojan) dissimulés dans des messages SMS. Les spywares et les trojans représentent respectivement 63 % et 36 % des menaces identifiées. Mais les faux programmes d'installation (fake installers) sont ceux qui ont connu la plus forte progression. L'idée est toute simple mais fait fureur : faire payer des logiciels gratuits distribués illégalement par de faux éditeurs. Seule la transaction financière, elle, est bien réelle.

Le système d'exploitation mobile le plus souvent visé est celui de Google, Android (notre article : Android victime de chevaux de Troie). Le nombre de menaces y a en effet été multiplié par 33 les sept derniers mois de 2011. Malgré une approche très fermée et un système de validation des applications, le système d'exploitation mobile iOS d'Apple est lui aussi une cible privilégiée.

Comme le montrent les attaques par SMS et faux installeurs, malgré une sophistication grandissante des malwares, la principale faille reste l'utilisateur qui fait trop confiance à son terminal mobile et n'a que rarement conscience des menaces auxquelles il s'expose (notre article : Les utilisateurs trop confiants envers leur smartphone). Les smartphones et les tablettes numériques sont en effet toujours considérés, à tort, comme des environnements fermés et mieux protégés que les ordinateurs. Or, ce sont de véritables ordinateurs, qui plus est désormais, ultra-connectés.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages