Mardi 17 octobre 2017
NASDAQ : 6625.9038 2.1162   nasdaq0.03 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Sécurité : un million de nouveaux malwares attaqueront Android en 2013

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 30/01/2013 - indexel.net
 
Securite-million-nouveaux-malwares-android

Le système d’exploitation mobile créé par Google est désormais plus ciblé par les hackers que Windows. Bien réelles, les menaces ne sont pas prises au sérieux par les utilisateurs.

 

Android est la nouvelle cible des hackers de tout poil. C'est le constat que fait le spécialiste de la sécurité informatique Trend Micro dans deux nouveaux rapports intitulés « Annual Security Roundup » et « 2012 Mobile Threat and Security Roundup ».

Alors que le nombre de menaces visant le système d'exploitation mobile de Google a été multiplié par 33 en 2011, Trend Micro a détecté 350 000 malwares ciblant Android en 2012. Selon l'éditeur, les menaces visant Android se multiplient quatre fois plus rapidement que celles qui ciblent les PC. A ce rythme, le nombre de menaces mobiles franchira le cap du million en 2013.

Paradoxalement, alors que tous les utilisateurs protègent leur ordinateur, ils ne sont que 20 % à équiper leur smartphone ou leur tablette d'une solution de sécurité. Pourtant, techniquement parlant, un smartphone et une tablette fonctionnent exactement comme un ordinateur. Les pirates et autres bandits du net exploitent cette mauvaise habitude des utilisateurs. Une menace à prendre très au sérieux dans les entreprises qui pratiquent le BYOD (Bring Your Own Device, notre dossier).

La faute aux mauvaises habitudes

Il y a quelques années, le contenu et les applications étaient contrôlés par les opérateurs téléphoniques, les utilisateurs ont donc pris la mauvaise habitude de télécharger tous types d'applications sans se méfier. Mais la situation est radicalement différente aujourd'hui. N'importe qui peut proposer une application malveillante. Les utilisateurs ne semblent pas en avoir pris conscience et n'ont donc pas changé d'attitude.

Côté technique, Java est de plus en plus exploité comme porte d'entrée par les hackers qui peuvent ainsi viser indifféremment des ordinateurs sous Windows, MacOS X, Android, Linux, etc. L'Inde, le Nigeria et la Thaïlande figurent parmi les dix pays les plus susceptibles de représenter un risque de téléchargement d'applications malveillantes.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages