Mercredi 18 octobre 2017
NASDAQ : 6623.6567 0.3477   nasdaq0.01 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Smartphones : un danger pour l’entreprise

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Antoine Robin le 30/03/2011 - indexel.net
 
Smartphone-danger-entreprise

Neuf utilisateurs sur dix se servent de leur smartphone personnel dans un cadre professionnel. Problème : ils ignorent totalement les dangers auxquels ils exposent leur entreprise.

 

Le Ponemon Institute vient de mener une enquête auprès de 734 américains utilisateurs de smartphones – iPhone, Blackberry et Android – pour le compte de l'éditeur AVG. Elle révèle que plus de 90 % des particuliers comme des professionnels ne sont pas conscients des risques de sécurité liés à ces terminaux mobiles. 89 % des personnes interrogées ignorent que certaines applications peuvent transmettre des informations confidentielles – détails des cartes de crédit par exemple – à leur insu. En toute logique, près d'un utilisateur sur trois reconnaît archiver ces informations et celles concernant leur compte bancaire.

"Cette étude met également en lumière une faille de sécurité souvent négligée par les entreprises : l'utilisation d'un smartphone personnel dans un cadre professionnel", ajoute Larry Ponemon, président et fondateur du Ponemon Institute. En effet, pratiquement toutes les personnes interrogées déclarent faire un usage à la fois privé et professionnel de leur smartphone. Or, 28 % des utilisateurs ignorent le risque pour l'entreprise lié à ce double usage de leur smartphone et 35 % admettent avoir conservé des documents "confidentiels" provenant de leur travail.

Dans ces conditions, "les entreprises devraient s'assurer que les règles de sécurité comportent des directives quant à l'utilisation des portables d'entreprise", estime Larry Ponemon. D'autant que l'exploitation des failles de sécurité des smartphones est en plein boom. Le mois dernier, une douzaine d'applications Android infectées ont dû être retirées de Google App Store (notre article : Android victime de chevaux de Troie). "Tous les acteurs de ce secteur doivent travailler ensemble pour encourager les utilisateurs à se prendre en charge et à télécharger des antivirus spécifiques, gratuits ou peu chers, pour protéger leurs données. Si l'industrie et les consommateurs n'agissent pas, ce genre d'événement se reproduira fréquemment à l'avenir", prédit J.R. Smith, président-directeur général d'AVG Technologies.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages