Samedi 26 juillet 2014
NASDAQ : 4449.564 22.543   nasdaq0.5 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Une vente sur deux via les mobiles et le web en 2015

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Antoine Robin le 26/10/2011 - indexel.net
 
Une-vente-sur-deux-mobiles-2015

Les terminaux connectés et les réseaux sociaux mobiles remplacent progressivement les ordinateurs et les sites marchands traditionnels grâce à leur capacité de personnalisation.

 

Mobilité et géolocalisation chamboulent les règles du commerce électronique. C'est ce qu'a récemment constaté le cabinet d'analyses Gartner lors d'un séminaire. Jusqu'à présent, les vendeurs en ligne partaient du principe que leurs prospects et clients utilisaient un ordinateur et qu'ils faisaient l'effort de personnaliser eux-mêmes leurs demandes. Mais selon Gene Alvarez, analyste chez Gartner, "les vendeurs en ligne vont devoir prendre en compte l'augmentation du nombre de clients qui ne veulent plus avoir à attendre d'être devant leur PC pour obtenir des réponses à leurs questions ou passer une commande", résume Gene Alvarez. Les consommateurs souhaitent en effet pouvoir acheter des livres, des places de cinéma, du contenu (actualités, recettes de cuisine, etc.), des jeux ou bien encore trouver un restaurant directement depuis leur mobile, sans attendre. Les smartphones, tablettes, et autres terminaux mobiles connectés deviennent donc un canal de vente à part entière. Et pas des moindre puisque dès 2015 plus de 50 % des ventes en ligne s'effectueront depuis un réseau social ou un mobile, estime le cabinet Gartner.

"Avec les smartphones, la géolocalisation, les réseaux sociaux et la réalité augmentée, les possibilités de personnalisation sont immenses et bien plus poussées que sur le web classique" synthétise Jérémy Chatard, directeur de Breek, un éditeur d'applications mobiles. "C'est un point clé pour afficher directement une offre adaptée au profil du consommateur et lui éviter ainsi de nombreux clics. Toutes les études montrent que moins le consommateur clique pour atteindre une offre adaptée, plus le taux de transformation s'améliore", explique le spécialiste.

Tous les domaines du commerce en ligne sont concernés. Par exemple, un guide culinaire proposera des recettes adaptées à la situation géographique de l'internaute, à la saison, à son profil personnel sportif ou son régime. En ville, une chaîne de cinémas n'indiquera que les prochaines séances dans les salles situées à moins de 20 minutes en transports en commun. Un portail de jeux en ligne adaptera son catalogue au profil de l'utilisateur du smartphone : âge, sexe, pays, etc.

La personnalisation de l'offre sera d'autant plus précise que l'acheteur en ligne utilise un réseau social mobile. En plus des données de géolocalisation, le profil de l'internaute sur le réseau social est gorgé d'informations : niveau d'étude, langues parlées et lues, centres d'intérêt... Les réseaux sociaux ont un autre intérêt : ils concentrent de plus en plus les interactions entre les individus. Les jeunes de moins de 25 ans utilisent peu le courriel et préfèrent échanger avec leurs amis sur Facebook ou les réseaux sociaux mobiles tels que celui du BlackBerry. Le cabinet Gartner estime que les marchands en ligne devraient exploiter ces interactions pour déclencher des achats impulsifs et transformer les membres des réseaux sociaux en VRP des marques.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages