Mercredi 22 octobre 2014
NASDAQ : 4419.479 103.404   nasdaq2.4 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Vers un standard d'interopérabilité pour la vidéoconférence

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Antoine Robin le 27/02/2012 - indexel.net
 
Vers-standard-interoperabilite-videoconference

Les principaux opérateurs et fabricants européens se sont mis d’accord pour relier leurs réseaux et systèmes de vidéoconférence afin de créer un réseau mondial dédié à ces échanges.

 

Malgré les efforts des fabricants et le support du standard H.323, l'interconnexion entre deux systèmes de visioconférence concurrents reste encore difficile pour nombre d'utilisateurs. Cette difficulté est un frein au développement de la visioconférence, notamment auprès des PME qui préfèrent des solutions plus ouvertes et simples à utiliser. Un groupe d'opérateurs (Deutsche Telekom, Orange, Telecom Italia et Telefonica) et d'équipementiers (Alcatel-Lucent, Ericsson, Italtel, Nokia Siemens Networks, Polycom et Quanta Computer) a décidé de mettre fin à cette cacophonie.

Désormais, leurs services pourront se raccorder les uns aux autres. Grâce à cet accord, les clients actuels des opérateurs et fabricants partenaires pourront accéder à un réseau ouvert, interopérable et multi-opérateurs. « Ce réseau ne se limitera à la visioconférence. Il pourra mettre en relation n'importe quel type de « terminal » : smartphones, tablettes tactiles, systèmes de visioconférence, salles de téléprésence, etc. » précisent les partenaires dans un communiqué commun. Pour y parvenir, opérateurs et fabricants ont sélectionné un ensemble de fonctionnalités communes à leurs systèmes et basées sur des standards existants issus des associations 3GPP et GSMA.

Quelques poids lourds du marché ne se sont toutefois pas encore ralliés à cette alliance : les opérateurs BT et Tata communication ainsi que les fabricants Cisco et Tandberg notamment. Mais cette initiative est ouverte à tous ceux qui souhaitent rejoindre l'alliance.

L'enjeu est de taille. « Les nouveaux supports comme les tablettes accélèrent fortement l'adoption de solutions logicielles de vidéoconférence, et on s'attend à ce que les logiciels de vidéoconférence soient déployés largement sur tous les appareils multifonctions qui sont utilisés dans les entreprises - qu'il s'agisse d'outils professionnels ou personnels » estime Scott Morrison, analyste chez Gartner. « Mais pour que le développement de la vidéo personnelle à grande échelle décolle, il va falloir que le coût de la connectivité vidéo diminue de façon radicale par rapport à son niveau actuel » explique-t-il.

Dans un domaine proche, Cisco veut obliger ses concurrents - notamment Microsoft qui a racheté Skype et Apple qui propose FaceTime - à adopter les protocoles standards de l'IETF. L'objectif est le même : développer l'adoption et l'utilisation des outils de téléphonie et de visiophonie IP en favorisant l'interopérabilité. Concernant Skype, l'IETF travaille sur le protocole peer-to-peer ouvert P2PSIP qui permettrait de connecter le logiciel propriétaire de Microsoft aux réseaux SIP. Rien n'est gagné côté Apple puisque le protocole de FaceTime est tout aussi propriétaire que Skype. Mais Apple ne semble toujours pas prêt à s'ouvrir au reste du monde.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages