Dimanche 22 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Virtualisation des réseaux : un concept et un marché prometteurs

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Marie Varandat le 20/03/2013 - indexel.net
 
Virtualisation-des-reseaux

Après une année 2012 riche en rebondissements, le concept de software-defined networking (SDN) prend progressivement racine et serait même la condition nécessaire pour le développement du marché de l'Internet des objets, selon Cisco.

 

Dernier maillon d'une chaîne ayant cédé aux charmes de la virtualisation, de l'automatisation ou encore de la flexibilité, le réseau fait figure de mammouth à l'heure du cloud computing. Là où quelques minutes suffisent pour redimensionner une infrastructure matérielle ou logicielle (provisioning de machines virtuelles, évolution de configurations, etc.), il faut encore de longues interventions, souvent manuelles, pour faire évoluer une architecture réseau. Résultat, le réseau doit passer à l'ère du virtuel, concept connu sous le nom software-defined networking (SDN) qui a commencé à s'imposer en 2012 avec la consolidation des acteurs du marché.

Un concept prometteur

Idée émergeante, le SDN promet, par la virtualisation, de séparer les données de l'infrastructure physique et ainsi faciliter la programmation des flux sur les réseaux. Il implique l'essor de standards, comme le nouveau protocole OpenFlow qui favorise une gestion et une automatisation des systèmes centralisées via des API (Application Programming Interfaces) de contrôleurs également normalisées. Autrement dit, là où il faut parfois des semaines d'intervention pour reconfigurer ou faire évoluer un réseau, quelques minutes suffisent avec un SDN contrôlé à partir d'un point unique. Très prometteur pour les entreprises et les utilisateurs de manière générale, le SDN ramène toutefois les équipements réseau au rôle de simple commodité, ce qui n'est pas forcément du goût des fabricants.

Un marché alléchant

Malgré ces réticences et la jeunesse des technologies, le SDN a fait un bond important en 2012 quand les géants de l'IT ont commencé à renforcer leur offre par acquisition de spécialistes : rachat de Nicira par VMware, de Xsigo par Oracle, de Vyatta par Brocade, vCider par Cisco ou encore de Contrail par Juniper. Rien d'étonnant dès lors que les cabinets d'analyse aient cherché à quantifier ce marché émergeant, IDC estimant le chiffre d'affaire des SDN en 2013 à 310 millions de dollars pour atteindre les 3,7 milliards de dollars en 2016.

Une condition au développement de l'internet des objets ?

Les SDN sont aussi connus sous le nom de « Cisco Killer », appellation cavalière pour souligner la fin de la domination des fabricants de solutions propriétaires, Cisco en tête. En standardisant les API et les protocoles, le SDN permettrait en effet de supporter les matériels de différents fournisseurs au sein d'un même réseau. Autant dire que Cisco, dont la rentabilité repose sur ses équipements, ne voit pas forcément l'essor des SDN d'un oeil serein. D'ailleurs, Cisco a longtemps hésité à prononcer le nom du concept tout en développant la « programmabilité » de ses équipements. Mais la pilule semble digérée et le fabricant tente même de reprendre le contrôle, déclarant récemment que l'Internet des objets, marché également promis à un bel avenir, ne pourra se faire sans des réseaux plus intelligents et beaucoup plus souples...

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages