Mardi 12 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Virtualisation : Microsoft Hyper-V supporte Linux Red Hat

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Antoine Robin le 17/02/2010 - indexel.net
 

L'hyperviseur de Microsoft supporte désormais les serveurs virtuels Red Hat Enterprise Linux 5. Mieux, l'éditeur propose de les piloter à distance et depuis un serveur Windows via System Center Operations Manager.

 

Sept mois après le ralliement de Red Hat au programme Server Virtualization Validation Program (SVVP) de Microsoft qui vise à améliorer la compatibilité d'Hyper-V avec les machines virtuelles, le géant de Redmond vient d'annoncer le support du système d'exploitation Red Hat Enterprise Linux 5 par son hyperviseur Hyper-V. Hyper-V Linux Integrated Components 2.0 pour Windows Server 2008 supporte enfin RHEL 5.2, 5.3 et 5.4, en versions 32 et 64 bits, comme système d'exploitation invité.

Pour le moment, Hyper-V n'accepte que les machines virtuelles Linux équipées d'un seul processeur virtuel. Et, comme pour SuSE Linux de Novell, Microsoft ne fournit pas de pilote de souris optimisé. Il faut donc se tourner vers le projet open source Satori de Citrix pour le télécharger (www.xen.org).

Microsoft a poussé l'intégration jusque dans la console System Center Operations Manager de Windows qui sert désormais à administrer les serveurs SuSE, Red Hat, Solaris, HP-UX et AIX en plus des serveurs Windows "traditionnels". Les utilisateurs de Windows 2008 Server R2 peuvent donc piloter des serveurs virtuels Unix et Linux à distance et dans une seule console.

Cette nouvelle fonctionnalité fait suite au rachat de l'éditeur Opalis en décembre 2009 et au développement d'agents, en open source, par Microsoft. L'ouverture du code des agents est intéressante car elle permet aux utilisateurs d'Hyper-V de les adapter à d'autres distributions que Red Hat et Novell. L'hébergeur Agarik a par exemple adapté une version pour Linux CentOS.

Cette annonce confirme les efforts d'ouverture de Microsoft depuis quelques mois. S'il est peu probable que l'éditeur fasse de Linux une priorité, on peut espérer qu'il intègre désormais plus rapidement les nouvelles machines virtuelles Linux en moins de huit mois.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages