Mercredi 13 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

APPLICATIONS

Applications mobiles multi-OS : les MEAP débarquent

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 09/05/2012 - indexel.net
 
Applications-mobiles-multi-os-meap

Proposées par IBM, SAP ou Motorola, les MEAP sont des plates-formes ciblant toutes les problématiques posées par les applications mobiles : développements multi-OS, intégration, déploiement, BYOD.

 

Inventé par le cabinet d'analyses Gartner en 2010, le concept de MEAP (Mobile Enterprise Application Platform) s'applique à des plates-formes répondant à plusieurs critères. Tout d'abord, elles doivent permettre le développement d'applications ciblant simultanément les principaux systèmes mobiles – iOS, Android, Windows Phone, Symbian et BlackBerry OS, auxquels on peut ajouter le langage HTML 5. Ce développement est en outre facilité par des langages de haut niveau, voire par une programmation graphique. D'autre part, un MEAP comprend un middleware permettant de s'interfacer avec de nombreux back-end, c'est-à-dire des ERP, CRM, bases SQL et autres Services Web.

"Les MEAP ciblent des entreprises ayant besoin de développer au moins trois applications différentes, qui accèdent à trois back-end différents, ou dont les terminaux sont sous trois systèmes différents", explique Rémy Mandon, WebSphere France Country Leader, qui reprend à son compte le discours du Gartner. Ces trois règles correspondent souvent à la mise en œuvre d'une démarche BYOD (lire notre article Bring your own device : dix questions pour respecter la réglementation).

Une chaîne technologique destinée à la mobilité

Il y a deux ans, Gartner estimait qu'à partir de 2012, 95 % des entreprises ayant besoin de déployer des applications mobiles opteraient pour un MEAP ou pour des applications prêtes à l'emploi. Nous y sommes. Et ce n'est pas un hasard si l'an dernier, les principaux éditeurs de MEAP ont été rachetés par des géants. IBM a ainsi fait l'acquisition de Worklight, tandis que Motorola Solutions a absorbé Rhomobile. SAP avait déjà racheté Sybase, éditeur d'un MEAP, et vient de faire l'acquisition de Syclo, notamment éditeur d'applications mobiles pour l'ERP de SAP.

Développement : langages traditionnels ou programmation graphique

Les technologies de développement utilisées par les différents MEAP sont disparates. Worklight d'IBM utilise les langages Java ou Objective C (reprenant ainsi ceux d'Android et d'iOS). RhoElements de Motorola comprend un environnement de développement qui met à profit le langage HTML 5 pour l'interface graphique et Ruby pour les traitements, langage plus exotique que Java mais synonyme de forte productivité. Quant à Sybase Unwired Platform, il met en œuvre un L4G propriétaire et une programmation graphique.

David CanonicoDans tous les cas, une seule application est développée et un code est généré pour chaque système mobile. "Ce code tient compte du moteur de rendu de la plate-forme, à tel point que l'application semble vraiment conçue pour Android ou iOS", affirme David Canonico (photo), architecte technique avant-vente chez Motorola Solutions.

Des middlewares facilitent l'intégration avec l'existant

Hormis le développement et la génération de différents exécutables, la troisième fonction d'un MEAP concerne l'accès aux données et aux applications de l'entreprise, via un middleware comportant un volet serveur. Dans l'offre RhoElements, cette fonction est confiée à RhoConnect, composant qui permet de s'interfacer avec les applications spécifiques via des technologies classiques (APIs, SOAP/XML...) ou à certains progiciels du marché. "Il existe des connecteurs prêts à l'emploi pour SugarCRM ou SalesForce, et il est possible d'en développer d'autres, par exemple pour SAP", précise David Canonico.

Rémy MandonChez IBM, l'intégration s'effectue via le volet connectivité de l'offre WebSphere, qui supporte de nombreux mécanismes d'échanges (HTTP, SQL, Soap, XML, MQSeries...). De plus, une intégration est en cours avec Cast Iron, un middleware destiné à réaliser l'interconnexion avec une kyrielle de progiciels et de services SaaS. "Une intégration avec le moteur de règles de WebSphere permet de développer des applications mobiles réagissant à des événements, comme par exemple la géolocalisation de l'utilisateur", ajoute Rémy Mandon (photo), WebSphere France Country Leader chez IBM.

Plates-formes d'administration et magasins d'applications

La sphère d'influence des MEAP s'étend au-delà du développement. Tout d'abord, ces plates-formes tirent des ponts vers les outils de MDM (Mobile Device Management), afin que les applications mobiles puissent être sécurisées, administrées et déployées. IBM a ainsi rapidement intégré Worklight avec sa plate-forme Tivoli EndPoint Management for Mobile Device. De plus, Worklight intègre un embryon de MDM. "Les quatre exécutables différents peuvent être déployés via un même magasin d'applications privé", précise Rémy Mandon.

Frédéric PucheSybase Unwired Platform est pour sa part intégré au MDM Afaria de SAP. "Celui-ci peut lui-même fonctionner avec les principaux MEAP du marché", précise Frédéric Puche (photo), business development mobilité chez SAP. Dans un registre différent, SAP anime un réseau de partenaires qui développent, sous Sybase Unwired Platform, des applications mobiles prêtes à l'emploi, vendues via un magasin d'applications dédié. Une trentaine d'entre elles ont été développées par SAP lui-même. Elles permettent un accès aux différents composants de l'ERP.

Les principaux MEAP

 Produit     Éditeur   Systèmes   Développement 
Worklight   IBM  iOS, Android 4.0, Windows Phone et HTML 5    Java (plug-in Eclipse) ou Objective C pour les applications natives. HTML 5 et JQueries pour les interfaces Web ou applications hybrides. 
RhoElements   Motorola Solutions iOS, Android, Windows Mobile, Windows Phone, BlackBerry OS et Symbian   En HTML 5 pour l'interface graphique, en Ruby pour les traitements. 
Sybase Unwired Platform   SAP/Sybase iOS, Android, Windows Mobile, Windows Phone, Windows 7, BlackBerry OS et Symbian   Graphique, paramétrage et L4G 
Convertigo Mobilizer  
 Convertigo iOS, Android, Windows Phone et BlackBerry   Graphique et par paramétrage, pour l'accès aux données.
Outils open source (comme PhoneGap) pour le développement. 

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages