Vendredi 20 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

APPLICATIONS

Bureautique dans le cloud : la bataille

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 23/03/2011 - indexel.net
 
2011-03-24-cloud-computing

Les offres de bureautique en ligne de Microsoft et Google sont très différentes. Celles de Microsoft rassurent en reposant sur ses produits traditionnels. Google cherche à lever les réticences en tirant des ponts vers Exchange ou Office.

 

1. Des offres pour les PME comme pour les grandes entreprises

Le mode SaaS en général et la bureautique dans le cloud en particulier sont particulièrement séduisantes pour des PME souhaitant externaliser ces fonctions et les payer à l'usage. Mais les BPOS (Business Productivity Online Services) de Microsoft ou Google Apps sont aussi destinés aux grandes entreprises. Les approches des deux géants sont toutefois très différentes. Avec BPOS, Microsoft n'a qu'un pied dans le Cloud en attendant la disponibilité d'Office 365 qui restera une offre hybride. Les Google Apps sont "100 % Cloud" mais tirent de nouvelles passerelles vers Office. Parallèlement, des acteurs comme Orange déclinent l'offre Microsoft, en particulier pour les PME (voir tableau ci-dessous).

2. Microsoft BPOS : une réponse tactique à Google Apps

BPOS est une réponse tactique à Google Apps, en attendant la disponibilité d'Office 365. Elle se résume à l'hébergement dans les datacenters de Microsoft, d'infrastructures Exchange, SharePoint et Office Communications Server dans leurs versions 2007, avec un paiement à l'usage. La seule intégration est réalisée à partir du poste client via un utilitaire gérant une authentification unique. MS Office fait partie du package mais reste facturé en mode licence. Pour une entreprise qui avait déjà déployé en interne la panoplie Microsoft, pratiquement rien ne change.

Arsène AhouansouBPOS s'adresse aux grands comptes. Mais des acteurs tiers reprennent et complètent certains composants de l'offre MOS (Microsoft Online Services, terme qui désigne l'ensemble des offres SaaS de Microsoft, dont BPOS). En France, seuls STC/Risc et Orange ont obtenu cet agrément. Ce dernier propose ainsi MOS Premium qui s'adresse aux entreprises d'une certaine taille. "MOS Ready cible pour sa part celles qui n'ont pas de véritable service informatique, le plus souvent des PME", explique Arsène Ahouansou (photo), chef de produit collaboration chez Orange. Cette offre prête à l'emploi comprend en effet un service packagé : formation des utilisateurs, récupération des e-mails ou encore, assistance téléphonique. De plus, une facture unique inclut l'accès Internet.

3. Google Apps : un service entièrement dans le cloud

Avec Google Apps, le géant du Web se place d'emblée dans la philosophie du cloud computing. Toutes les applications sont hébergées en mode web : messagerie Gmail, outils bureautiques collaboratifs Google Docs et des dizaines d'outils connus des utilisateurs grand public, comme Picasa Web ou Google Site. Traitement de texte et tableur sont basiques mais répondent aux besoins d'une majorité d'utilisateurs. Le module de présentation est en revanche embryonnaire.
Les principales craintes des entreprises concernent la compatibilité, la migration, la sécurité et la réversibilité.

Cyril Grira"La migration de la messagerie peut être industrialisée grâce à Google Apps Migration for Microsoft Exchange", argumente Cyril Grira (photo), responsable grands comptes chez Google Entreprise. Un autre outil, Google Apps Sync pour Microsoft Outlook, assure la compatibilité avec Outlook. Les APIs de Google Apps gèrent la récupération des documents Word ou Excel. De plus, aussi bien pour la messagerie que pour la bureautique, le processus est bidirectionnel, ce qui doit permettre de revenir en arrière.

Les entreprises cumuleront le plus souvent Microsoft Office et Google Apps, capables d'importer et exporter des documents, entre autres, dans les formats d'Office. Cette cohabitation sera facilitée par la nouvelle fonction Google Cloud Connect, un plug-in pour Office permettant, sans sortir de Word ou Excel, d'envoyer des documents vers Google Docs pour les partager. Parmi les prochaines évolutions, on attend un fonctionnement off-line basé sur HTML 5. Côté sécurité, Google met en avant une certification SAS 70 de type 2 (une norme d'origine américaine). Quant à la fiabilité, le taux de disponibilité garantie est de 99,9 %. "Mais le taux constaté atteint 99,98 %", affirme Cyril Grira.

4. Office 365 : une offre hybride plus proche de la philosophie cloud

Dans les prochains mois, Office 365 sera la véritable réponse de Microsoft à Google. Basée sur les versions 2010 d'Exchange et SharePoint, la suite bureautique intégrera les Web Apps, sortes de Word et Excel simplifiés, en mode web. Les outils de communication temps réel seront en outre regroupés dans l'application Lync. L'intégration sera également améliorée grâce à un portail unique d'accès à toutes les fonctions. De plus, le modèle économique évoluera vers les pratiques du cloud.

Laure Goudiard du Mesnil"La suite Office 2010 Pro Plus sera ainsi payée à l'usage, bien qu'elle reste installée sur site", explique en effet Laure Goudiard du Mesnil (photo), chef de projet Office 365 chez Microsoft France. Enfin, alors que BPOS est destiné aux grandes entreprises, Office 365 sera décliné en version PME, mais sans Office.

Les principales offres bureautiques dans le cloud :

Offre Fournisseur  Fonctions  Cible  Tarif (par utilisateur) 
Google Apps     Google  Tableur, traitement de texte et présentation, partage de documents. Nombreux outils (albums photos, création de sites...)   Toutes les entreprises  40 € par an (package unique) 
BPOS (Business Productivity Online Services)      Microsoft  Exchange, SharePoint, Office Web Apps, Office 2010  Grandes entreprises  1,79 à 22,75 € par mois (offre très modulaire) 
Office 365     Microsoft  Exchange, SharePoint, Office Web Apps, Linc, Office 2010 Pro Plus  Toutes les entreprises   Lancement T2-2011 
Office 365 pour les PME     Microsoft  Exchange, SharePoint, Office Web Apps, Linc  PME  5,25 € par mois (lancement T2-2011)  
Microsoft Online
Services Premium    
Microsoft et Orange (*)  À la carte, choisies dans l'offre MOS  Entreprises ayant un service informatique   Sur mesure
 
Microsoft Online
Services Ready   
Microsoft et Orange (*)  Exchange, Office Communications Server, SharePoint, Online et Office Live Meeting PME sans service informatique   Mise en œuvre : 50 € Formation : 50 € Assistance téléphonique : 50 € par mois
Puis 1,95 à 9,45 € par mois selon produits Microsoft demandés 

(*) Microsoft héberge la solution, Orange ajoute des services complémentaires.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages