Samedi 16 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

APPLICATIONS

Bureautique en ligne : ce qui a changé en deux ans

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 28/05/2008 - indexel.net
 
Lci_bureautiquenligne

Le marché s'est consolidé autour de quatre acteurs : Google, Yahoo, Adobe et Zoho. Et le mode déconnecté a fait son apparition dans toutes les suites.

 

De mémoire d'informaticien, on n'avait plus vu une telle effervescence autour des suites bureautiques depuis le début des années 90. A l'époque, Borland, Microsoft et IBM s'affrontaient pour imposer leurs outils respectivfs : Sprint (traitement de texte) et Quattro Pro (tableur) chez Borland, Office chez Microsoft, Lotus SmartSuite chez IBM. Si Microsoft et IBM sont toujours dans le coup, de nouveaux protagonistes tels que Google, Adobe, Yahoo ! et Zoho bousculent le marché. C'est l'occasion de vous proposer une mise à jour de notre sélection d'outils en ligne.

Google et Adobe entrent dans la danse

D'un point de vue général, le nombre d'acteurs n'a pas augmenté depuis 24 mois. Le marché s'est même plutôt consolidé autour de grands acteurs tels que Google et Yahoo. Absent à l'époque, Google a depuis développé son propre tableur en ligne, un logiciel de présentation, et il a racheté Writely, le précurseur des traitements de texte en ligne. Lancé en août 2005, Writely a été racheté en mars 2006 par Google, en plein boum du web 2.0. Google associera plus tard son tableur et son traitement de texte à un nouvel agenda en ligne Calendar lancé en avril 2006. Google Mail (GMail) sorti en avril 2004, et la messagerie instantanée Gtalk disponible depuis août 2005 font désormais eux aussi parti de la suite Google Apps.

Parmi les autres éditeurs que nous vous présentions à l'époque, Zimbra a été racheté par Yahoo en septembre 2007. Plus qu'une suite bureautique, Yahoo construit peu à peu une suite d'applications collaboratives destinées grand public. Il a d'abord racheté le site de partage de photos Flickr et del.icio.us qui permet de partager ses favoris. Et ce n'est que l'été dernier que Yahoo s'est lancé dans la bataille des suites bureautiques en ligne en rachetant Zimbra. Ce dernier propose une messagerie (client et serveur) très aboutie et compatible nativement avec Microsoft Exchange et Outlook.

Enfin, dernier événement sur ce marché, Adobe a jeté son dévolu sur Virtual Ubiquity. L'entreprise propose un traitement de texte en ligne particulièrement ergonomique - Buzzword - basé sur la technologie Flex (et bientôt AIR) d'Adobe. Il complètera Photoshop Express qui s'exécute en ligne et l'espace de partage de documents Share récemment ouvert en version bêta.

Zoho, le dernier pionnier indépendant

Mis à part Zoho qui connaît un certain succès, les autres outils - iRows, Numbler, RallyPoint, S5, Gliffy, DabbleDB, gOffice - ne semblent pas emporter l'adhésion. Zoho propose désormais plus d'une vingtaine de logiciels aboutis allant du traitement de texte à la base de données en ligne en passant par une messagerie, un outil de CRM, etc. La suite est particulièrement complète et Zoho propose des plug-ins pour Microsoft Office, Internet Explorer et Firefox, ainsi que des widgets et des composants pour FaceBook. On peut même développer ses propres applications métier en s'appuyant sur les APIs des briques existantes. Une cible de choix pour une prochaine acquisition de la part d'Adobe ou de Yahoo.

Généralisation du mode déconnecté

Après avoir tâtonné pour trouver le moyen de supporter le mode déconnecté, les éditeurs ont trouvé une solution intermédiaire. Ils installent un petit client lourd (exécutable) sur le poste de l'utilisateur. Comportant une base de données locale, ce dernier contourne les limites des premières expérimentations. C'est le cas notamment de Google avec Google Gears et de Zimbra avec Zimbra Desktop. Google Gears s'appuie sur SQLlite. Zimbra sur une implémentation propriétaire. Et la suite de Zoho s'appuie sur Google Gears. Mais ce n'est qu'une étape intermédiaire car la prochaine génération de navigateurs internet - Firefox 3 et Internet Explorer 8 - possèdera un cache de données local natif. Celui de Firefox 3 sera d'ailleurs lui aussi basé sur SQLlite.

 

Enfin, et même s'il ne s'agit pas d'une suite bureautique en ligne, IBM s'est associé à Sun et Novell pour soutenir le projet OpenOffice.org. Il distribue d'ailleurs la suite sous le nom de Lotus Symphony et l'a intégré à son nouveau poste de travail basé sur Lotus Notes et Eclipse RCP.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages