Mardi 24 octobre 2017
NASDAQ : 6586.8262 42.2271   nasdaq0.64 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

APPLICATIONS, SUR LE TERRAIN

Centigon blinde son système de production et de gestion

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Catherine Nora-China le 15/02/2006 - indexel.net
 

Pour cette PME spécialiste de la protection rapprochée, le choix d'une solution globale intégrant ERP, gestion à l'affaire et optimisation des stocks était crucial. Les témoignages du directeur financier et de la responsable informatique.

 

Filiale du groupe américain Armor Holding, Centigon (ex AMR) est spécialisée dans la production et la commercialisation de véhicules blindés pour le transport de fonds et la protection d'hommes d'états. Cette PME de 180 personnes qui réalise 80 % de son chiffre d'affaires à l'exportation fabrique près de 300 véhicules par an sur son site de production de Lamballe (Côtes d'Armor). C'est pour moderniser un système d'information devenu obsolète bâti sur des applicatifs "maison" hétérogènes et ne communiquant plus que par le biais d'interfaces "bricolées", que le spécialiste du véhicule de protection a décidé d'opter pour un progiciel de gestion intégré (PGI).

 

Une logique de ''gestion à l'affaire''

 

"Nous ne parvenions plus à piloter correctement notre activité. Il nous fallait plus de douze jours pour envoyer un reporting à notre maison mère !", se souvient Frédéric Louis (photo), directeur financier de Centigon. La PME souhaite par ailleurs pouvoir mettre les outils de gestion entre les mains de ses opérationnels, qu'ils soient du département production, commercial ou encore des achats. Mais pourquoi le choix du PGI a-t-il prévalu sur celui du progiciel spécialisé ? "La dimension  intégrée  du PGI nous offre un flux unique et cohérent de l'information", souligne pour sa part Solenne Lajoux, responsable du contrôle de gestion et du système d'information.

 

La PME travaille en effet selon une logique de "gestion à l'affaire". "Nous avons besoin de visualiser tous les coûts liés à un produit pour en dégager plus facilement la marge", explique le directeur financier. L'autre défi du PGI était de parvenir à optimiser la gestion des stocks. "Nous disposons d'une valeur de stocks d'environ dix millions d'euros. Des stocks de matières premières, de tôles et de vitrages blindés. Le délai d'approvisionnement des ces tôles blindées est d'environ six mois et notre encours de production de 12 à 18 semaines, ce qui explique un volume important de stocks. Il nous fallait donc également mieux gérer notre prévision d'approvisionnement, pour réduire notre volume de stocks".

 

Une mise en production dans un temps record de dix mois

 

La PME s'est orientée vers la solution SAP All in One dans sa version pré paramétrée Aris Smartpath fournie par l'intégrateur IDS Scheer. Un partenaire qui a été choisi pour son expérience dans la mise en place de SAP au sein des PME et notamment dans le secteur des biens d'équipements complexes. Quant à SAP, l'éditeur a été retenu à l'issu d'une consultation en 2003 l'opposant à JD Edwards et à Movex. L'expertise en termes de process industriels et l'engagement d'IDS Scheer sur ce projet ont permis une mise en production du PGI dans un temps record de dix mois. La solution intégrée comprend notamment : la gestion à l'affaire, la gestion commerciale, achats et logistique, production et finance. La méthodologie de mise en oeuvre préconisée par IDS Scheer s'est appuyée sur une démarche en cinq phases : de la construction du projet, en passant par les analyses d'écarts  (entre le flux préparamétré au sein de SAP et le flux interne à Centigon), jusqu'à la réalisation et le paramétrage des données spécifiques de type profits, centres de coûts,  la recette et la mise en production finale.

 

Après moins d'un an de mise en production, les bénéfices de la démarche PGI sont déjà très concrets. "Nous avons pu réduire nos besoins en fonds de roulements, optimiser notre gestion des stocks en automatisant les approvisionnements, grâce notamment à la fabrication en flux tendu", précise Solenne Lajoux (photo). La PME a également beaucoup gagné en rapidité de prise de décision et en réactivité, via une optimisation des flux de production. L'analyse des prix et des fournisseurs se réalise à présent en temps réel. "Il nous faut actuellement moins de six jours contre douze auparavant pour réaliser un reporting financier", témoigne Frédéric Louis. Autre bénéfice de poids : l'optimisation de la gestion des nomenclatures. "Nous gérons près de 5 000 articles par véhicule. Dans le passé cette gestion se réalisait sous Excel, aujourd'hui elle est totalement intégrée à SAP", conclut le directeur financier.

 

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages