Mercredi 18 octobre 2017
NASDAQ : 6625.7554 3.2407   nasdaq0.05 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

APPLICATIONS

Décisionnel : des outils temps réel pour tous

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 13/01/2010 - indexel.net
 
Temps

Les nouveaux outils de "Business Intelligence" travaillant en mémoire offrent une rapidité, une facilité de déploiement, une convivialité et une liberté qui tranchent avec les produits traditionnels.

 

 1. Une navigation libre et intuitive dans les données

Les nouveaux outils d'aide à la décision (Business Intelligence) comme Qlikview de QlikTech, Spotfire de Tibco ou TM1 d'IBM frappent d'abord par la liberté qu'ils offrent à l'utilisateur. Celui-ci navigue sans contrainte et de façon extrêmement intuitive dans les données. Contrairement aux outils de restitution BI traditionnels, il n'est pas nécessaire de prédéfinir des requêtes.

Rene_Bergniard« La notion même de requête disparaît et aucune formation n'est nécessaire pour utiliser ces nouveaux outils », affirme René Bergniard (photo), PDG de QlikTech France. Ce point est confirmé et jugé essentiel par Philippe Jeanjean, consultant BI chez Micropole Univers : « les gens veulent désormais être autonomes et manipuler comme ils l'entendent l'ensemble de leurs données. »

Les applications prennent la forme de tables, graphiques ou cartes géographiques dans lesquels l'utilisateur peut à loisir réaliser des sélections. Un clic sur un champ d'une table de commerciaux montrera les performances du commercial correspondant. Un deuxième clic sur la carte affichera ses performances sur la région désignée. Si l'on sélectionne un produit, ce sera la performance par produit qui sera affichée. Les croisements peuvent être multiples et s'afficher de multiples façons : histogrammes, cartes, courbes et autres nuages de points.

2. Des calculs en temps réel

Philippe JeanjeanLes résultats générés par les sélections sont affichés presque instantanément car ces outils travaillent en mode 64 bits et dans la mémoire du serveur (ou parfois du PC). Pour ce faire, chaque éditeur possède une technologique spécifique qui lui permet de compacter drastiquement les données par rapport à une structure relationnelle. « Les temps de réponse sont inférieurs à deux secondes, même sur de très grandes quantités de données », confirme Philippe Jeanjean (photo).

3. Une mise en œuvre très rapide

Ces outils sont capables d'interroger directement les données d'un ERP et d'un CRM, ou d'importer un tableau Excel. Il n'est donc pas impératif de s'appuyer sur un data warehouse, bien que cela reste conseillé. Si l'utilisation est immédiate, le développement est à la portée d'un non informaticien, puisqu'il est réalisé graphiquement par assemblage et paramétrage de composants et de sources de données. Excepté pour un simple tableau Excel, ces sources auront été prédéfinies par le service informatique. Quand au déploiement côté client, il peut être réalisé sous de multiples formes : client lourd, Ajax, Flash voire mashup. « Globalement, les projets sont fortement raccourcis », résume Philippe Jeanjean.

4. Une offre et des outils disparates

Une poignée d'outils est régulièrement citée lorsque l'on parle de cette BI temps réel et prête à l'emploi. Précurseur et désormais mûr, Qlikview cible toutes les tailles d'entreprises. « Une TPE peut se contenter d'utiliser la version gratuite, sans restriction fonctionnelle mais sans possibilité de partage des applications », affirme Philippe Jeanjean.

Produit le plus souvent comparé à Qlickview, Spotfire (Tibco) se démarque par ses possibilités d'analyse statistique relevant selon l'éditeur du datamining, même si ce terme est habituellement réservé à des produits très spécialisés. Selon Mark Demesmaeker (photo), directeur consulting chez Tibco Software, « Spotfire se distingue aussi par la possibilité d'ajouter à la volée des données provenant de nouvelles sources. »

5. Microsoft a tout à prouver

Selon Michel Lachkar, directeur du développement chez Klee Performance, TM1 (IBM) sort du lot : « alors que Qlikview, Spotfire et Gemini sont des 'super Excel' dans la mesure où ils se limitent à la restitution, TM1 offre des fonctions de saisie de données, de simulation et de planification ». Olivier Métier, directeur technique Cognos chez IBM, apporte pour sa part une précision : « TM1 permet de remonter les données saisies, vers l'ERP ou le CRM. »

Quant au projet Gemini de Microsoft, il a encore tout à prouver puisque sa version bêta est à peine disponible. Il prend la forme d'un add-in d'Excel 2010 baptisé Power Pivot. Les données sont en mémoire sur le PC ou sur un serveur SQL-Server 2008 R2. Dans le second cas, les applications sont partagées via SharePoint, grâce à l'add-on Power Pivot for SharePoint.

6. Des écueils à éviter

Michel LachkarLa simplicité de mise en oeuvre ne présente pourtant pas que des avantages. « Alors que les outils BI traditionnels sont synonymes de déploiement centralisé et structuré, ces nouveaux outils incitent chaque utilisateur à développer ses propre rapports. Cette liberté doit s'accompagner d'une discipline d'entreprise, instaurée dans le cadre d'une méthodologie bien précise», prévient Michel Lachkar (photo). Autre écueil, l'autonomie dont bénéficient les utilisateurs change fondamentalement leur relation avec la DSI. « L'évolution humaine est moins rapide que celle de la technologie, le seul frein au succès de ces outils est là », conclut Philippe Jeanjean.

Quatre outils de BI temps réel travaillant en mémoire 

Outil

Editeur

Spécificités

Ticket d'entrée

TM1 Cognos (IBM)  Fonctions de saisie de données, de simulation et de planification. 10 000 €
Qlikview QlikTech Sans doute le produit le plus convivial, le plus économique et le plus simple à déployer. 1000 €
Projet Gemini Microsoft Surcouche d'Excel 2010, possibilité de partager les applications via SharePoint et SQL Server 2008 R2. Produit en bêta
Spotfire Tibco Software Fonctions d'analyse statistique (datamining). 50 000 €

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages