Mercredi 13 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

APPLICATIONS

ERP pour PME : panorama des offres disponibles

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par David Thévenon le 07/09/2005 - indexel.net
 

Difficile de choisir un progiciel de gestion intégré adapté à son entreprise. D'autant que les éditeurs sont nombreux et proposent tous désormais des solutions destinées aux PME. L'occasion de faire un point complet sur le marché.

 

Après avoir connu une baisse significative en 2003 (- 8% selon IDC), le marché des ERP (Enterprise Resource Planning ou Progiciel de Gestion Intégré en français) connaît à nouveau la croissance depuis deux ans (+ 4%). Ce renouveau est essentiellement dû aux PME qui sont de plus en plus nombreuses à s'équiper. Le gisement pour les éditeurs est important, car, selon le cabinet d'analyses Business Intelligence Group, moins d'un tiers des entreprises de moins de 500 salariés seraient actuellement équipées d'un ERP.

 

La plupart ont connu une informatisation par étape - comptabilité, paie, gestion commerciale, etc. - qui les a souvent poussées à s'équiper de solutions hétérogènes. Ces outils dialoguent mal entre eux et ne sont donc pas capables de construire une image complète et fidèle de la situation de l'entreprise. D'autres raisons poussent les PME à s'équiper : obsolescence de leurs logiciels, recherche d'une plus grande fiabilité des indicateurs de gestion, volonté de réduire les encours clients et le stock tout en améliorant les délais de livraison, etc.

 

A l'image de Sage et de Cegid qui pratiquent depuis longtemps ce type de segmentation, l'offre des éditeurs s'organise en fonction de la taille de l'entreprise : inférieure à 50 salariés, entre 50 et 500 salariés, supérieure à 500 salariés. "Sur le marché des PME, les acteurs les plus présents sont Microsoft avec Navision, SAP avec Business One, Adonix avec X3, Cegid avec S3 et S5 et Divalto d'Interlogiciel", estime Didier Dorra (photo), PDG d'Apogea, un intégrateur spécialisé dans les ERP pour PME. "Sage est également très présent, mais son offre Sage 1000 ne peut pas encore être considérée comme un ERP, même si elle tendra de plus en plus à le devenir", précise-t-il.

 

Trois tendances marquent le marché des ERP. En premier lieu, une forte concentration qui n'est pas encore achevée. "On peut imaginer que Sage s'intéresse à Divalto ou Adonix en 2006", prédit Didier Dorra. D'autre part, des offres d'ERP en mode hébergé (ASP) ont fait leur apparition depuis quelques mois. Aspaway propose par exemple en mode locatif les lignes 100, 500 et Intégrale de Sage ainsi que X3 d'Adonix. Enfin, tous les éditeurs s'orientent vers une "verticalisation" de leur offre. "Navision, par exemple, possède plusieurs centaines de déclinaisons métiers mises au point par le réseau de partenaires de Microsoft. Nous sommes ainsi en train d'en créer une pour les sociétés spécialisées dans le transport de personnes", illustre Didier Dorra.

 

Entre 2 000 et 5 000 euros par utilisateur la première année

 

Quelle que soit la solution retenue, un projet revient en moyenne entre 2 000 et 3 500 euros par utilisateur la première année dans les PME de moins de 100 salariés et autour de 5 000 euros dans les entreprises de plus de 100 salariés. Le coût de mise en oeuvre est proportionnel à la taille de l'entreprise : plus les salariés sont nombreux et plus la charge de travail et le coût du service lié à la mise en place de l'ERP seront importants. Par ailleurs, les petites structures possèdent rarement le temps et les ressources nécessaires en interne.

 

Côté délais, il faut compter deux à six mois dans les petites structures contre 8 à 24 mois dans les grosses PME. Pour réduire le temps de déploiement, les éditeurs packagent et pré-paramètrent leurs logiciels. Revers de la médaille, plus le produit est packagé et plus l'entreprise devra s'y adapter. A l'inverse, les outils destinés aux grosses PME demandent plus de travail mais sont plus souples et offrent plus de possibilité d'adaptation, notamment au travers de règles métier.

 

Lire la suite de l'article.

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages