Mardi 12 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

APPLICATIONS

Exchange 2007 : priorité à la messagerie unifiée et à la sécurité

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Catherine Nohra China le 03/01/2007 - indexel.net
 
Lci_exchange2007

Microsoft Exchange 2007 intègre les ingrédients de la plate-forme collaborative de référence pour les années à venir. Les efforts sur la messagerie unifiée y sont pour beaucoup. Mais le passage obligé à l'architecture 64 bits risque d'allonger les projets de migration et de réfréner les PME.

 

Le marché de la messagerie électronique a été stable ces dernières années. L'émergence de nouveaux éditeurs basés sur la technologie client Ajax pourrait cependant déstabiliser cet état, en proposant des solutions open source à moindre coûts. L'autre tendance qui pourrait bousculer l'hégémonie de Microsoft concerne la croissance des portails publics de type Google visant à proposer des services commerciaux de messagerie. Pour atteindre ses objectifs de croissance annuelle de 18 % sur Exchange, Microsoft va devoir se tourner vers d'autres opportunités commerciales, notamment celles proposées par des éditeurs tiers du marché : solution antivirus, antispam (Symantec, Trend Micro), archivage électronique (EMC, Computer Associates), messagerie vocale (Avaya, Siemens), reprise d'activité après sinistre, services liés à la mobilité (introduits dans la version Exchange 2003 SP2 mais largement optimisés dans la version 2007)... concurrençant ainsi largement les solutions de synchronisation de Black Berry et de Nokia. Bien sûr, il faudra un peu de temps avant que Exchange 2007 ait un véritable impact sur ces solutions tiers, les entreprises hésitant encore à mettre tous leurs oeufs dans un même panier, surtout lorsqu'il s'agit de sécurité.

La sécurité a été poussée à un degré supérieur

Microsoft Exchange 2007 met un focus particulier sur la messagerie unifiée. L'intégration de la messagerie vocale, des fonctionnalités de télécopie et des composants voix propres à Office Communication Server (OCS) font de cette nouvelle édition la seule solution de messagerie du marché à supporter un spectre aussi étendu de technologies. L'extension des mécanismes d'accès, notamment en termes de mobilité, fait partie des optimisations majeures. Les services de messagerie électronique en Direct Push, des accès optimisés au navigateur, de nouvelles interfaces voix pour les accès aux e-mails et aux services de calendrier, sont autant d'éléments permettant l'accès à des services de messageries avancés.

Pression des réglementations oblige, Exchange 2007 pousse par ailleurs la sécurité à un degré supérieur, via un meilleur contrôle des e-mails et notamment la possibilité d'interroger tous les messages entrants et sortants avant qu'ils ne soient transmis aux destinataires grâce au Hub Transport Server. Exchange 2007 offre aussi  une protection renforcée contre les spams et les virus, ou encore la configuration simplifiée des clusters. Rappelons qu'en 2005 Microsoft a fait l'acquisition de Frontbridge Technologies, société spécialisée dans la fourniture de solutions antivirus et antispam. Une acquisition qui représente pour le département commercial d'Exchange une opportunité unique de dégager de nouvelles sources de revenus et qui lui permet de facto de mettre un pied dans ce marché de la sécurité, du Disaster Recovery (technologies de copies miroir des boîtes aux lettres de FrontBridge), ou encore dans celui de la conformité règlementaire et de l'archivage (Frontbridge SEC Compliance Service). En offrant des services hébergés au sein même de la licence client standard d'Exchange (CAL), Microsoft va pouvoir augmenter sa part de marché sur les services de messageries hébergées.

Plein feux sur la messagerie unifiée

La grande convergence du point de vue d'Exchange se joue surtout au niveau de la messagerie vocale et des services voix. Depuis longtemps déjà, on sait techniquement router des messages vocaux et des fax dans des e-mails en utilisant les PABX du marché comme ceux d'Avaya, de Nortel ou de Siemens. L'approche de Microsoft consiste à utiliser l'existant en termes de téléphonie, à savoir le PBX, et à installer entre le système de messagerie et le PBX, une passerelle de voix sur IP (à noter que les IP PBX du marché peuvent se passer de cette passerelle puisqu'ils intègrent nativement la VoiP). Avec cette architecture de messagerie unifiée, les messages vocaux sont attachés dans un fichier .wma et directement acheminés vers la boîte aux lettres de l'utilisateur. En cliquant sur le message, ce dernier peut ainsi soit le lire directement sur son PC, soit l'acheminer vers un autre système de réception comme un téléphone portable. Exchange 2007 offre également aux collaborateurs nomades la possibilité de lire leurs messages et de prendre connaissance de leurs rendez-vous par téléphone en utilisant une technologie de "Text To Speech".

Il est également possible d'informer les participants à une réunion du retard de l'un des organisateurs par e-mail ou messagerie vocale, voire les deux. Entre fournisseurs de solutions CTI, vendeurs d'IP PBX et éditeurs de solutions de VoiP, le marché de la messagerie unifiée est très convoité. Les analystes prévoient ainsi que le couple Exchange / Outlook a toutes les chances de s'imposer dans les grands environnements de messagerie (plus de 5 000 utilisateurs) ou à l'inverse au sein de petites structures.

Un accès universel à la messagerie et une efficacité opérationnelle renforcée

Avec Exchange Server 2007, sont proposées de nouvelles fonctions de gestion de l'agenda, des périodes d'indisponibilité, des réservations des ressources et de planification des réunions. Exchange ActiveSync donne accès à la messagerie et à l'agenda à partir d'un mobile via une interface Outlook (OWA) tout en offrant un contrôle renforcé de la stratégie de sécurité et de l'appareil. Déjà dans la version SP2 d'Exchange 2003, les services de messagerie en mode Push pour systèmes mobiles étaient disponibles. La grande nouveauté dans la version 2007 réside dans l'offre d'un système de recherche avancé de messages sur serveur ou mobile, le support optimisé des demandes de rendez-vous ou encore le support des messages HTML.  Si Microsoft a réalisé d'exemplaires efforts dans le domaine de l'accès à la messagerie en mobilité et des services associés, on notera cependant que les services proposés par RIM et Good Technology pour Black Berry et Nokia sont pour le moment mieux placés. A Microsoft de renverser cette tendance...

Fait nouveau et marquant, Exchange 2007 ne fonctionnera que sur des plates-formes 64 bits. En effet, la demande croissante de performance des systèmes de messagerie incluant la recherche du stockage au meilleur coût, l'offre de services additionnels de support de la mobilité et de la voix et de consolidation de serveurs, rendent inévitable le passage à ce type d'architecture. Le 64 bits côté serveur aura un impact sur les projets de migration qui seront de surcroît plus longs, plus fastidieux... et plus onéreux. Les entreprises devront nécessairement valider leur capacité à déployer et à supporter Windows Server 2003 en architecture 64 bits au sein de leurs environnements de production (tant du point de vue du système d'exploitation, que du support matériel ou encore de la gestion des outils d'éditeurs tiers.) Alors que les grands comptes tireront largement profit de ces évolutions vers le 64 bits dans la recherche d'optimisation des I/O au niveau des disques. Les PME seront certainement moins sensibles à ce discours.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages