Samedi 21 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

APPLICATIONS, MANAGEMENT

L'e-facturation se met à la portée des PME

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Jean-Claude Streicher le 30/01/2008 - indexel.net
 

Les plus gros fournisseurs économisent grâce à la dématérialisation fiscale de leurs factures en EDI. Pour les PME, de nouvelles procédures basées sur le PDF signé sont enfin accessibles.

 

Grâce à l'EDI, les plus gros fournisseurs ont pu supprimer complètement les factures papier. Mais pas les fournisseurs de plus petite taille. Car ils n'ont pas un volume de factures sortantes suffisant pour justifier l'installation d'un connecteur EDI, dont le coût se situe aujourd'hui entre 2 000 et 5 000 euros. Le webEDI a été un premier essai de démocratisation. "Celui-ci permet certes de faire l'économie du traducteur et de la station EDI dédiée, mais il exige toujours une convention d'interchange entre les deux parties et de construire un bon format de facture que le système d'information du client pourra interpréter", rappelle Jean-Marc Rietsch, président de la Fédération ILM Stockage Archivage (Fedisa). De plus, il ne s'affranchit pas de la resaisie manuelle.

 

Une alternative : la facture au format PDF

 

Du coup, la facture en PDF, format figé et facile à produire, s'est posée en alternative. "D'autant que par son instruction n° 4 du 11 janvier 2007, la DGI accepte déjà sous certaines conditions qu'elle soit conservée sans original papier", complète Jean-Marc Rietsch (photo)Mais il faut l'authentifier par signature électronique et horodatage. Et à l'arrivée, il faut éviter au destinataire d'avoir à la resaisir. b-Process, l'opérateur d'e-facturation de Carrefour en France, a le premier levé ces contraintes avec des formules, très simples, qui commencent à connaître un certain succès.

 

"En trois mois, elles ont été adoptées par quelque 300 petits fournisseurs. Et pour 2008, nous prévoyons plusieurs centaines de nouvelles affiliations par mois", se réjouit Daniel Dahan (photo), directeur commercial de b-Process. D'autant que Auchan pourrait les préconiser à son tour. Aux fournisseurs émettant moins de 20 factures par mois, b-process propose ainsi de les saisir manuellement sur un "portail de saisie assistée", à partir d'un bon de réception valorisé. A ceux qui émettent de 20 à 200 factures par mois, il propose la formule dite du "PDF intelligent". A la sortie de leur logiciel de facturation sous Windows, les factures sont alors converties en PDF et envoyées (avec des identifiants à pré-paramétrer) à la plate-forme billManager de l'opérateur. Celle-ci leur donne ensuite une valeur probante, pour le compte des fournisseurs, en y apposant une signature serveur de Certinomis. BillManager décode également les PDF et leurs identifiants pour en faire des fichiers directement exploitables par l'ERP du donneur d'ordre.

 

Imprimante virtuelle et LAD simplifiée

 

La convention d'interchange préalable est simplifiée et inclut la délégation de signature électronique et l'archivage à valeur probante en deux exemplaires (l'un pour le fournisseur, l'autre pour le donneur d'ordre) chez CDC Arkhineo. La mise en service du PDF intelligent ne coûte ainsi au fournisseur que quelques centaines d'euros, puis quelques dizaines de centimes par facture. "Les deux parties devront être nos affiliées, sinon ça redevient compliqué", ajoute Daniel Dahan. Depuis, les autres plates-formes d'EDI tiennent à offrir la même accessibilité. Mais pas forcément comme b-Process. Jouve a ainsi conçu une imprimante virtuelle transformant les factures du petit fournisseur en PDF signés, incluant un texte Ascii caché, que ses serveurs de fichiers transforment au moyen d'une "LAD simplifiée" en informations structurées complètes, directement exploitables par le client, l'archivage pouvant être géré par le coffre-fort électronique de Cecurity.com. Cette formule pourrait être reprise par Deskom, le grand concurrent de b-Process, pour les factures complexes, comportant des sous-lignes de remises, dans la grande distribution et les services.

 

Sakarah, l'opérateur d'échanges sécurisés créé par l'Imprimerie nationale, se fonde pour sa part sur la plate-forme GIS de Sterling Commerce pour introduire d'une part, pour les TPE, un service de saisie assistée dans des formulaires métiers XML et PDF, basés sur la technologie Lifecycle d'Adobe, et d'autre part, pour les PME, le service TallyStick, qui permet à tout émetteur de réaliser la dématérialisation fiscale de ses factures sans obliger ses contre-parties à le suivre. "Nous prenons en compte la dissymétrie client-fournisseur en termes de taille, de ressources et d'organisation", souligne Vincent Dreux (photo), son directeur. Pour en accélérer la diffusion, une douzaine de revendeurs spécialisés par marché seront mis en place, dont InFacto (administrations publiques et collectivités territoriales), Vivetic (saisies offshore) et Alter e-Doc (conseil en éditique).

 

Le connecteur universel de SRCI, par contre, se fonde sur le format pivot ebXML, recommandé par l'UN/CEFACT. Déjà utilisé dans l'industrie aéronautique et du jouet, il fait figure de favori dans la plupart des projets de réseaux d'échanges par filières du programme TIC@PME2010 du ministère de l'industrie. Sa tarification compte parmi les plus accessibles.

 

Les principales offres de dématérialisation des factures sortantes :

 

Nom du service
Fournisseurs
Type
Frais de mise en service pour le fournisseur
Connecteur EDI
Tous les opérateurs EDI
Pour les flux très concentrés
Jusqu'à 5 000 euros
WebEDI
Tous les opérateurs EDI
Inadapté aux logiciels de facturation des PME
Quelques centaines d'euros + forfait au volume mensuel
PDF intelligent
b-Process
De 20 à 200 factures/mois PDF signé "décodé"
Quelques centaines d'euros + qq dizaines de cts par facture
PDF signé
Jouve et Deskom
De 20 à 1 000 factures/mois PDF signé + texte Ascii caché
Quelques centaines d'euros + qq dizaines de cts par facture
Saisie assistée
Réseau Sakarah
Pour TPE, saisie dans des formulaires métiers PDF et XML
nc
TallyStick
Réseau Sakarah
Pour PME, convertit les données de facturation en XML (pour retraitement) et PDF (pour visualisation)
nc
Connecteur universel
SRCI
A partir d'une 10e de transactions par mois, au format ebXML
nc

 

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages