Jeudi 23 mars 2017
NASDAQ : 5817.69 3.95   nasdaq0.07 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

APPLICATIONS, SUR LE TERRAIN

Le magasin privé révolutionne la diffusion des applications

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 03/04/2013 - indexel.net
 
Applications

Comme pour les smartphones et les tablettes, le magasin d’applications privé présente, pour les PC, des avantages en termes de déploiement, de mise à jour, d’agilité et de communication avec les utilisateurs.

 

Le concept de magasin d'applications ou « App store » s'est imposé dans le grand public pour les principaux systèmes de smartphones. Il s'étend maintenant aux PC, avec Windows Store ou Chrome Web Store. L'entreprise est en passe de l'adopter, au moyen d'un magasin privé ciblant aussi bien les tablettes et les smartphones que les PC fixes, pour lesquels les mêmes avantages s'appliquent. Le premier d'entre eux : le déploiement des packages logiciels s'en trouve grandement simplifié. « Au lieu de masteriser les PC, on les livre juste avec leur système d'exploitation et les utilisateurs peuvent immédiatement installer les applications dont ils ont besoin », explique Luc Badier, chef produit Windows pour l'entreprise chez Microsoft.

De multiples avantages pour la DSI comme pour les utilisateurs

Cette notion de libre-service permet donc de déléguer l'effort de déploiement auprès des utilisateurs, tout en gagnant en agilité. « L'utilisateur n'attend plus une semaine après chaque demande », renchérit Fabian Fargearel, responsable centre de compétence workplace chez Devoteam. Cette liberté est évidemment surveillée : l'utilisateur ne voit que les applications pour lesquelles il est autorisé. Autre avantage du magasin d'applications : il est l'environnement privilégié pour instaurer une interaction entre les utilisateurs et la DSI. Il s'agit alors d'adapter, dans l'entreprise, les fonctions « sociales » des magasins publics, tels que commentaires, notations, signalement de bugs et demandes d'évolutions.

Hervé Lourdin Le magasin privé répond aussi aux problématiques du BYOD (lire notre dossier) et du télétravail appliquées aux PC domestiques ou portables. « Le magasin privé d'applications est également un moyen de centraliser la gestion des licences et de gérer plus efficacement les achats IT», ajoute Hervé Lourdin, directeur d'Octo Online (photo).

Une offre naissante poussée par Microsoft

Les environnements qui permettent de mettre en oeuvre des magasins privés ciblant les PC sont en train d'apparaître, sous l'impulsion de Microsoft lui-même. Son outil System Center Configuration Manager (SCCM) avait déjà un portail applicatif accessible via un navigateur.

Fabian Fargearel« Mais SCCM 2012 possède tous les ingrédients nécessaires pour construire de bout en bout un tel magasin : portail de self provisioning, orchestration ou encore, création de bulles applicatives posées sur le PC », explique Fabian Fargearel (photo). Début 2013, Microsoft a franchi une nouvelle étape avec une évolution de son service inTune, dédié à l'administration de terminaux fixes ou mobiles. « Ce service SaaS permet désormais de déployer un portail privé capable d'exposer des applications. De plus, il supporte des systèmes non-Microsoft comme iOS et Android », explique Luc Badier.

Les anciennes versions de Windows ne sont pas oubliées. Un PC sous Windows 7 peut accéder à un magasin privé hébergé par inTune via un agent qui automatise l'installation de packages aux formats .exe ou MSI. Pour Vista et XP SP3, les mêmes formats sont supportés mais il faut passer par le navigateur.

Luc BadierQuant à Windows 8, il accède à inTune via une application (baptisée Application d'Entreprise) que l'on peut préinstaller sur les PC ou aller chercher sur le Windows Store. Le nouveau format de packages applicatifs APPX s'ajoute alors à MSI et .exe. L'utilisateur ne voit que les applications autorisées et compatibles avec son terminal. Et quand un utilisateur déclare un nouvel appareil, il peut hériter de ses droits, spécifiés dans le cadre de stratégies de groupes. « Cela permet par exemple d'inscrire un appareil personnel juste le temps d'utiliser une application pour quelques heures », précise Luc Badier (photo).

Des alternatives encore limitées aux mobiles

Pour l'instant, les éditeurs concurrents ciblent les systèmes mobiles. Il s'agit par exemple des solutions de MAM (Mobile Applications Management) d'acteurs comme Airwatch ou Symantec (via le rachat de Nukona). De plus, on voit fleurir des magasins privés en mode SaaS comme Appaloosa-Store d'Octo (qui supporte Android, iOS et bientôt Windows Phone). Google lui-même permet d'ouvrir un Google Play privé via son offre Google Apps. « Mais des acteurs comme VMware, HP ou Citrix sont en train de réunir toutes les briques permettant de construire des magasins privés ciblant les mobiles comme les PC », affirme Fabian Fargearel.

Des outils de développements associés

Laurent HeslaultNombre de fonctionnalités restent l'apanage des solutions pour mobiles. En particulier, les offres de MAM sont associées à des outils de développement qui permettent d'encapsuler les applications dans une bulle applicative. « Cette bulle chiffrée intègre un module d'authentification et spécifie les applications avec lesquelles elle a le droit de communiquer », précise Laurent Heslault (photo), directeur des technologies de sécurité chez Symantec. Les développeurs peuvent également intégrer dans l'application de quoi vérifier si une nouvelle version est disponible ou si l'utilisateur a toujours le droit de la lancer. Enfin, seules les solutions pour mobiles permettent de collecter le feed-back des utilisateurs. « Dans inTune, l'aspect communautaire est encore balbutiant. Les fonctions de notation ou de recommandation seront ajoutées plus tard. On prévoit également la prise de main à distance et la mise à jour automatique des applications », conclut Luc Badier.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages